Agendas de Nicolas Sarkozy : la Cour de cassation autorise la saisie

par LCP

La Cour de cassation a autorisé la justice à utiliser les agendas de Nicolas Sarkozy. L’ancien président ayant obtenu un non-lieu dans l’affaire Bettencourt, son pourvoi a été jugé irrecevable. Ces agendas vont donc pouvoir servir officiellement de pièces à conviction dans un autre dossier, comme la vente d’Adidas à Bernard Tapie.

Thibaut Le Floch, Caroline Motte et Marie Labat

Vos réactions doivent respecter nos CGU.