Affaire Vincent Lambert : Leonetti regrette "la pression très forte des lobbies et de la famille"

par LCP

La proposition de loi créant [de "nouveaux droits en faveur des personnes en fin de vie", est débattue depuis lundi en seconde lecture à l’Assemblée nationale. Elle avait été votée à une large majorité en première lecture, par 436 députés contre 34 et 83 abstentions.

Le texte rend crée, sous certaines conditions, un droit à la sédation "profonde et continue jusqu’au décès".

Une disposition qui ne satisfait ni les associations en faveur d’un droit à l’euthanasie ni ses opposants. Les uns refusant le caractère contraignant des directives sur les équipes médicales, les autres reprochant le manque de connaissance des effets d’une coupure de l’alimentation et de l’hydratation sur des patients endormis.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.