Affaire Tron : l'une des plaignantes réentendue devant le juge d'instruction

par BFMTV

Accusé de viols par deux femmes, Georges Tron contre-attaque. L'ancien ministre fait état, pour sa défense, d'un complot orchestré par deux proches du Front national en conflit avec lui au sujet d'un projet immobilier à Draveil. Une thèse étayée par un enregistrement sonore pirate dont BFMTV diffuse deux extraits.
Cet enregistrement a été effectué à l'insu d'Eva Loubrieu par un homme avec qui elle a un contentieux financier. On peut y entendre la plaignante assurer notamment : "J'ai toute la machine du FN derrière moi". Ainsi mise en cause, Eva Loubrieu a été, ce vendredi, réentendue par un juge d'instruction. Son avocat, lui, répond que sa cliente est perturbée, qu'elle suit un traitement lourd et qu'elle a été piégée ce jour-là.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.