Affaire Lactalis : le rapporteur réclame la création d'une police de la santé alimentaire

par LCP

Dans l'affaire Lactalis, "l'Etat n'a été aucunement défaillant", assure Grégory Besson-Moreau (LREM) puisque "l'ensemble des enfants contaminés a été détecté en France".

Mais selon le rapporteur, "l'Etat doit renforcer la sécurité alimentaire" en créant une police de la santé alimentaire.

Le député de l'Aube estime que c'est à la direction générale de l'alimentation (DGA), sous la tutelle du ministère de l'Agriculture, qu'il revient de jouer ce rôle.

Une proposition qui ne devrait pas convenir à Bruno Le Maire : lors de son audition, le ministre de l'Economie a affirmé que c'était à la DGCCRF (placée sous sa tutelle) de gérer ce genre de dossier.

"Il y a deux modes de pensée totalement différents", reconnaît Grégory Besson-Moreau, qui oppose la vision du ministre de l'Agriculture Stéphane Travert, qui souhaite "garder en interne les contrôles" et celle de Bruno Le Maire, qui préfère "sous-traiter ou privatiser certains contrôles".

http://lcp.fr/actualites/apres-laffaire-lactalis-la-commission-denquete-parlementaire-veut-renforcer-les-sanctions

Vos réactions doivent respecter nos CGU.