Accord UE-Turquie sur les migrants : "Pas de chantage à l'adhésion", promet Manuel Valls

par LCP

Mardi, lors de la séance des questions au gouvernement, Manuel Valls a démenti "tout chantage à l’adhésion" de la part de la Turquie dans la gestion de la crise migratoire. L’Union européenne et le pays dirigé par Recep Tayyip Erdoğan ont conclu dimanche un accord afin de gérer au mieux l’afflux de migrants.

L’Union européenne versera "3 milliards d’euros d’aides (…) au fur et à mesure (du respect) des engagements pris par la Turquie", a expliqué Manuel Valls. L’Etat turc devra notamment "lutter contre l’immigration clandestine", appliquer l’"accord de réadmission", "renvoyer les migrants économiques dans leurs pays" et lutter contre les "réseaux de passeurs".

"Ce plan doit être mis en oeuvre au plus vite", a ajouté Manuel Valls. Mais le Premier ministre rejette les rumeurs de "chantage à l’adhésion" de la part de

Vos réactions doivent respecter nos CGU.