Abstention, Mélenchon….et météo : 5 incertitudes qui planent sur la présidentielle

par Le Parisien

Les Français se rendent aux urnes dimanche 10 avril, pour voter à une présidentielle qui parait déjà jouée d’avance. Emmanuel Macron, le président sortant, et Marine Le Pen, candidate du RN, sont respectivement crédités de 26,5 % et 23 % des votes par les instituts de sondages. C’est donc un remake du duel Macron/Le Pen de 2017 qui semble se dessiner pour ce premier tour de l’élection présidentielle. Mais certaines incertitudes demeurent et pourraient bien changer la donne. Jean-Luc Mélenchon, en hausse dans les intentions de vote , s’impose comme le « troisième homme » de ce scrutin et l’ombre de l’abstention plane sur l’élection. La question du remboursement des frais de campagne sera également cruciale, notamment pour un Parti socialiste en pleine crise qui n’atteindra a priori pas les 5 % dans les suffrages. La météo, pluvieuse, et les vacances scolaires pourraient également détourner certains électeurs des urnes. Pierre Maurer, journaliste au service politique du Parisien fait le point.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.