VIDÉOS. Les mots de Macron

VIDÉOS. Les mots de Macron

Emmanuel Macron sur le plateau de TF1 pour son premier grand entretien télévisé le 15 octobre 2017.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mercredi 15 novembre 2017 à 07h00

"Je suis votre chef", "premiers de cordées", mais aussi "poudre de perlimpinpin" ou "croquignolesque"... Depuis qu'il est à l'Élysée, et même durant la campagne pour l'élection présidentielle, Emmanuel Macron a multiplié les expressions surannées et les petites phrases polémiques.



"TOUTES ET TOUS", "CELLES ET CEUX"

Dans ses propos publics, Emmanuel Macron veille à éviter au maximum les généralités au masculin, utilisant une sorte de "langage inclusif" à l'oral par des formules comme "les femmes et les hommes", "toutes et tous", "celles et ceux", etc. Une tournure qu'imitent désormais largement ses ministres et les députés En marche. Lui qui a fait de l'égalité homme-femme une grande cause nationale a anticipé la polémique en cours sur l'écriture inclusive.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
26 commentaires - VIDÉOS. Les mots de Macron
  • Sinon il a aussi dit que la "démocratie c'était dépassé" (obsolète, pas moderne...) mais bien avant de se présenter.

  • Le problème de la cordée, c'est que quelque soit le chemin emprunté, ceux qui sont attachés derrière doivent le suivre, même à leur corps défendant...

  • Il arrive un moment ou le premier de cordée, bien gros et bien gras puisqu'il s'accapare la grosse majorité du gâteau, ce fait jeter dans le gouffre par les crèves la dalle plus bas...
    Louis XVI en a un souvenir amère...
    Attention président, les Français ne te doivent rien, par contre tu leurs dois absolument tout !

  • Celui qui est obligé de dire " je suis votre chef " n'est pas chef ! Un vrai chef n'a pas besoin de le dire....

  • Premier de cordée qui baisse le pouvoir d'achat des retraités avec l'augmentation de la CSG ........