VIDÉO. Toulouse : Macron interpellé sur la baisse des APL

VIDÉO. Toulouse : Macron interpellé sur la baisse des APL

Emmanuel Macron le 8 septembre 2017 en Grèce.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le lundi 11 septembre 2017 à 12h43

POLITIQUE. Pris à partie par un jeune homme, sur la baisse des aides au logement, le président a affirmé vouloir "faire baisser les prix dans le logement social" avec un "effort de l'État".

Quelques semaines après l'annonce de la baisse de 5 euros des APL (aides personnalisées au logement) et à la veille d'une journée nationale de mobilisation pour protester contre la réforme du Code du travail, Emmanuel Macron s'est rendu lundi 11 septembre à Toulouse pour détailler le volet social de sa réforme du logement. Il a exposé un nouveau dispositif de prise en charge baptisé "Logement d'abord", mais a d'abord dû rendre des comptes à un jeune homme qui l'a interpellé.



"On aimerait juste savoir pourquoi au lieu de demander une baisse des APL, vous n'avez pas plutôt encadré les loyers en premier ?", lui a demandé ce dernier, rapporte BFMTV. Le chef de l'État a esquivé la question et expliqué qu'en plus des 50.000 places d'hébergements supplémentaires, il voulait "sortir d'une logique où on ne fait que du traitement d'urgence en mettant des gens dans des chambres d'hôtel qui coûtent cher". "On va plutôt essayer de les mettre dans des pensions de famille, dans du logement plus durable et de mobiliser tout le monde", a-t-il ajouté.

L'objectif est "ensuite de baisser les prix dans le logement social". De nouveaux HLM seront-ils construits ? "On est en train de construire la stratégie, le Premier ministre et le ministre du Logement la présenteront dans les prochains jours", a-t-il répondu.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
305 commentaires - VIDÉO. Toulouse : Macron interpellé sur la baisse des APL
  • En quoi ça le gêne que des personnes modestes puissent avoir un toit sur la tête?
    Lui, il vit sûrement dans une HLM de banlieue avec 1100€ par mois.
    Il devrait tenter l'expérience.

  • La France est un pays drogué aux allocations, prestations, droits sociaux...
    Il y en a des centaines, pour tout, pour rien, et celui qui en bénéficie ne veut plus les lâcher.
    Et si au lieu de demander à l'Etat de nous subventionner, on se prenait en main, dignement, courageusement?

  • vous râlez tous, si on en ai la c'est grâce aux gens que vous avez élus avant Macron non?? immobilisme ou alternance, à un moment donné il faut en sortir non?
    Quand on vote en pensant que tout va être gratuit, il faut arrêter de rêver et d'attendre que ça tombe du ciel. en France il y a beaucoup d’élus, Pays, régions, etc etc, beaucoup d'assos qui servent a rien, des spécialistes en tous genres, des ouvriers qui tiennent des outils moins, des toubibs moins, etc etc. alors ont fait quoi??????

  • Au moins pendant ce temps là Françcois ne nuit pas à la France, dès qu'il fait autres chose que s'amuser il nous nuit, involontairement sans doute mais plus nul et plus dangereux pour la France y'a pas !!!

  • Et la baisse du pouvoir d'achat pour les retraités avec l'augmentation de la CSG. La précarité c'est l'avenir de beaucoup de Français.