VIDÉO. Sortir de "l'État de droit", le lapsus de Gérard Collomb

VIDÉO. Sortir de "l'État de droit", le lapsus de Gérard Collomb

Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb le 9 août 2017 à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine).

Orange avec AFP, publié le mercredi 13 septembre 2017 à 20h29

OUPS. Alors qu'il évoquait la sortie de l'état d'urgence, mardi, à l'Assemblée nationale, le ministre de l'Intérieur a parlé de "l'État de droit".



Coup de fatigue chez les ministres. Après le lapsus de Christophe Castaner, qui a parlé sur RTL d'augmenter la "feuille d'impôt" au lieu de la fiche de paie, c'est au tour du locataire de la place Beauvau de faire une boulette.



Gérard Collomb était auditionné, mardi 12 septembre, par la commission des Lois de l'Assemblée nationale, pour défendre son projet de loi antiterroriste controversé. Voulant évoquer la sortie de l'état d'urgence, mis en place après les attentats du 13 novembre 2015 à Paris et Saint-Denis, il a parlé de sortir de "l'État de droit". Le ministre s'est repris aussitôt, contrairement au porte-parole du gouvernement, qui ne s'est pas rendu compte de son erreur jusqu'à ce que le journaliste Yves Calvi la lui fasse remarquer.

Le lapsus de Gérard Collomb pourrait donner du grain à moudre aux opposants au projet de loi antiterroriste, qui vise à remplacer, au 1er novembre, le régime exceptionnel de l'état d'urgence en adaptant dans le droit commun certaines de ses mesures.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
272 commentaires - VIDÉO. Sortir de "l'État de droit", le lapsus de Gérard Collomb
  • Que celui qui n'a jamais fait de poulette lui jette la bière.
    Oups !
    Pardon qui n'a jamais fait de boulette lui jette la pierre...

  • Collomb, on voit bien qu'il met du mercure dans son café et que ça lui a bousillé la cervelle !!!

  • prends ta retraite gege ;

  • 70 ans et il veut gérer la France contre des menaces alors qu'il en est encore à la fronde et à la boule puante , lui dont les seules courses ont été pour se caser.
    Allez Nono à la retraite une verveine une couche le soir et au lit à l'hospice de "Gouyette" avec les autres vieux de la vieille

  • gros coup de fatigue, il serait peut-être temps que ce ministre prenne sa retraite, il a assez donné (?).