VIDÉO. Routes à 80 km/h : "Pourquoi vous pensez que mon objectif est d'emmerder l'automobiliste?", s'emporte Édouard Philippe

VIDÉO. Routes à 80 km/h : "Pourquoi vous pensez que mon objectif est d'emmerder l'automobiliste?", s'emporte Édouard Philippe
Édouard Philippe le 20 juin 2018 à Bruxelles.
A lire aussi

publié le lundi 02 juillet 2018 à 10h15

Invité de RTL lundi 2 juillet, le Premier ministre a une nouvelle fois défendu avec vigueur l'abaissement de la vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires, mesure entrée en vigueur dimanche et très décriée.

Après des mois de controverse, la baisse de la limitation de 90 à 80 km/h sur 400.000 kilomètres de routes à double sens sans séparateur central est entrée en vigueur dimanche 1er juillet. Une mesure impopulaire qu'assume le Premier ministre Édouard Philippe, assurant qu'elle pourrait sauver 300 à 400 vies par an. "Pour le dire de façon peut-être un peu triviale, l'objectif, ça n'est pas d'emmerder le monde. L'objectif, c'est de faire en sorte qu'il y ait moins de morts et moins de blessés graves", a-t-il martelé vendredi 29 juin.

Invité RTL lundi 2 juillet, le chef du gouvernement a d'abord reconnu que "comprendre que cette mesure suscit(ait) interrogations et critiques. Mais la loi, c'est la loi". Il a néanmoins réaffirmé que "dans les premières semaines, elle sera appliquée avec le souci de la pédagogie". "



"Pourquoi est-ce que vous pensez une seconde que mon objectif ce serait d'emmerder l'automobiliste qui le matin prend sa voiture pour aller travailler ? Il n'en est rien!", s'est emporté Édouard Philippe. "Ce que je sais, c'est que l'année dernière, 3.600 personnes sont mortes sur les routes de France, 27.000 personnes ont eu des lésions cérébrales ou physiques durables voire permanentes. Il y a trois ans, c'était moins. Ce seuil remonte car nous ne regardons pas la réalité en face. Cette mesure va sauver des vies et éviter des blessés", a-t-il tranché.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.