VIDÉO. "Que du bonheur" : un "gilet jaune" en grève de la faim reçu par Édouard Philippe

VIDÉO. "Que du bonheur" : un "gilet jaune" en grève de la faim reçu par Édouard Philippe
Édouard Philippe le 21 novembre à l'Élysée.

publié le vendredi 30 novembre 2018 à 13h17

Patrick de Perglas est le premier "gilet jaune" à avoir rencontré le Premier ministre. "J'ai entendu qu'il avait ouvert son cœur et qu'il m'écoutait", a-t-il résumé au micro de BFMTV.

À la veille de l'"acte 3" de la mobilisation, Édouard Philippe reçoit ce vendredi 30 novembre une délégation de "gilets jaunes" à Matignon.

Mais le Premier ministre avait déjà reçu la veille un premier "gilet jaune".

À l'abri des caméras, le chef du gouvernement a reçu Patrick de Perglas qui était parti à pied de Chalon-sur-Saône le 21 novembre pour porter ses revendications à Paris. En grève de la faim depuis neuf jours, il a visiblement été convaincu par son entretien, qui a duré une quarantaine de minute.

"Pour moi ça n'a duré qu'une minute", a assuré ce vendredi matin au micro de BFMTV l'homme qui commence doucement à se réalimenter. "C'est moi qui apportait un message, a-t-il poursuivi. Je lui a dit ce que je pensais sur le pouvoir d'achat, sur les taxes, les impôts, comme tout le monde le dit. Et lui il s'est exprimé sur la France, il m'expliquait que c'était pas facile un gouvernement, que c'était pas facile à gérer... Et là je suis revenu sur mon message. Il m'a regardé dans les yeux, je l'ai regardé dans les yeux et j'ai entendu qu'il avait ouvert son cœur et qu'il m'écoutait."



Que retient-il de cet entretien, en un seul mot ? "Que du bonheur, la paix et j'espère une solution surtout".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.