VIDÉO. Propos de Wauquiez : "Certains ne sont pas fondés à donner des leçons aux autres", réplique Juppé

VIDÉO. Propos de Wauquiez : "Certains ne sont pas fondés à donner des leçons aux autres", réplique Juppé
Alain Juppé le 23 novembre 2017 à Paris.

Orange avec AFP, publié le lundi 26 février 2018 à 15h34

Attaqué sur sa gestion de la ville lors d'un cours donné par Laurent Wauquiez à des étudiants de Lyon, le maire de Bordeaux n'avait pas encore réagi. Lundi après-midi, l'ancien Premier ministre a dénoncé des "propos d'une vulgarité extrême".

La diffusion par l'émission Quotidien d'extraits de cours donnés par Laurent Wauquiez à des élèves de l'EM Lyon fait beaucoup réagir depuis une dizaine de jours.

Emmanuel Macron, Gérald Darmanin, mais aussi Nicolas Sarkozy et Valérie Pécresse... Face aux étudiants de l'école de commerce lyonnaise, le président du parti Les Républicains (LR) n'avait épargné personne.



Le maire de Bordeaux Alain Juppé n'avait pas échappé aux attaques du patron de LR, selon qui il avait "cramé la caisse" de sa ville. "À Bordeaux, il a fait des miracles, Bordeaux est génial, c'est très bien géré, mais il a fait exploser les impôts, exploser la dépense publique et exploser l'endettement. Moi, ma conviction c'est que quand vous faites ça, vous n'avez à l'arrivée plus aucune forme de crédit", avait-il notamment déclaré.

La réponse de Juppé aux "incompétents" et au "ignorants"

Jusque-là le maire de Bordeaux avait gardé le silence. Mais lundi 26 février, devant la presse rassemblée avant le conseil municipal, l'ancien premier ministre a dénoncé des "propos d'une vulgarité extrême". "Les appréciations que j'ai entendues circuler sur les médias relèvent d'une minable politique politicienne, et pas de la réalité", a-t-il déclaré. Affirmant que l'endettement par habitant du Puy-en-Velay, dont le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes a été maire de 2008 à 2016, est "supérieur de 20% à la moyenne des communes de sa catégorie". "Certains ne sont pas fondés à donner des leçons aux autres", a-t-il ajouté, estimant avoir répondu aux "incompétents" et aux "ignorants" après avoir présenté les orientations budgétaires de Bordeaux pour 2018. "Je n'ai pas de leçons à recevoir", a-t-il conclu.

Il a aussi appelé de ses vœux une déclaration publique de Virginie Calmels, première adjointe au maire de Bordeaux et vice-présidente de LR, qui a pour l'instant gardé le silence.

"Je ne vais pas rajouter au désordre, cela est tout à fait lamentable, cela repose sur de fausses informations", a dit le maire de Bordeaux, qui a récemment pris ses distance avec LR, dont il a annoncé ne plus payer la cotisation.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
343 commentaires - VIDÉO. Propos de Wauquiez : "Certains ne sont pas fondés à donner des leçons aux autres", réplique Juppé
  • il n'y a pas de vulgarité dans ces propos, seulement un constat que les Bordelais ont déjà fait

  • Il est vrai que les impôts locaux ont triples en dix ans à Bordeaux
    comme cela il n' y a plus de sans dents dans la ville
    merci qui ? merci alain

  • Il ne peut pas dire le contraire au sujet des impôts entre 2016 et 2017 les impôts et taxes ont augmentés de 6% et c'est beaucoup quand les augmentations de salaire sont insignifiantes et que les retraites diminuent !!!! Laurent Wauquiez en raison et la ville est endettée selon la cour des comptes !!!

  • Il est vrai que Juppé peut donner des leçon de fidélité à son parti, qu'il trahit depuis son échec à la primaire....sur ses échecs il ne peut s'en prendre qu'à lui même...Il n'a jamais eu une ligne politique clair, toujours hésitant entre la droite et la gauche, jamais franc jeu...toujours ménager la chèvre et le choux et à un moment il faut décider.....Monsieur Juppé partez chez les marcheurs, il vous ressemble, c'est un repaire de traitre à leur parti.

    Si la politique se résume à gober soit à gauche, soit à droite alors le citoyen se conduit comme un vulgaire volatile. Mais picorer constamment à droite ou constamment à gauche là il s'agit d'un volatile hémiplégique. Il va falloir vous faire suivre mon bon monsieur sinon vous allez battre de l'aile droite à défaut de voler en équilibre.

  • Qu'il prenne sa retraite le papy ou qu'il rejoigne les marcheurs, il y aura toute sa place dans ce repaire de traitre à leur parti..... Depuis son échec à la primaire (où j'avais voté pour lui) ce n'est plus qu'un aigri qui n'a pas le courage de sauter vraiment le pas pour rejoindre les marcheurs....c'est vrai qu'il attend les européennes pour cela !