VIDÉO. Nyssen de nouveau épinglée : "Personne n'est au dessus des lois", assure Griveaux

VIDÉO. Nyssen de nouveau épinglée : "Personne n'est au dessus des lois", assure Griveaux
Le porte-parole du gouvernement lors d'un point presse le 25 juillet 2018.

, publié le mercredi 22 août 2018 à 15h00

Selon Le Canard enchaîné, la ministre de la Culture a fait agrandir les locaux parisiens de la maison d'édition Actes Sud, qu'elle dirigeait, sans en informer la mairie de Paris ou le fisc.

Après avoir révélé une série d'irrégularités lors de travaux au siège de la maison d'édition d'Actes Sud à d'Arles (Bouches-du-Rhône), Le Canard enchaînéépingle ce 22 août à nouveau la ministre de la Culture et ex-présidente de la maison d'édition Françoise Nyssen pour des travaux non-déclarés.

"Personne n'est au-dessus des lois", a réagi le porte-parole du gouvernement mercredi, à l'issu du conseil des ministres de rentrée, rappelant que le président Emmanuel Macron s'était "engagé sur l'exemplarité". "Si un membre du gouvernement est mis en examen, il doit quitter le gouvernement", a-t-il rappelé, tout un précisant qu'il avait découvert l'affaire dans la presse.



L'hebdomadaire satirique assure que la ministre de la Culture a fait agrandir de 150 mètres carrés les locaux parisiens d'Actes Sud en 2012, sans en informer la mairie de Paris et le fisc. Or, les travaux de ce bâtiment classé monument historique auraient dû obtenir l'accord des Bâtiments de France et de l'architecte en chef des Monuments historiques. Par ailleurs, en ne déclarant pas cet agrandissement au fisc, Françoise Nyssen et son mari ont réalisé d'importantes économies.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.