VIDÉO. Motion de censure : Édouard Philippe applaudi par les Insoumis à l'Assemblée

VIDÉO. Motion de censure : Édouard Philippe applaudi par les Insoumis à l'Assemblée
Jean-Luc Mélenchon le 12 décembre 2018 à l'Assemblée nationale.

Orange avec AFP, publié le mercredi 12 décembre 2018 à 18h26

Alors que la gauche a demandé le report du débat sur sa motion de censure déposée mardi contre le gouvernement en raison de l'attentat de Strasbourg, le Premier ministre s'est dit "à la disposition de l'Assemblée" et a assuré que "ce débat aura lieu quand l'Assemblée le souhaitera".

La motion de censure de gauche déposée mardi contre le gouvernement, pour sa politique dans la crise des "gilets jaunes", doit être débattue jeudi à l'Assemblée, mais ses signataires ont demandé ce mercredi 12 décembre son report après la fusillade de Strasbourg. "Il faut montrer l'unité de la Nation face à la barbarie", selon Olivier Faure, numéro un du PS.

"Comme vous le savez, le principal pour qu'on ne se divise pas et que l'assassin n'ait pas le dernier mot, c'est que la vie continue. La vie démocratique d'abord. Vous le savez, une motion de censure a été déposée. Mais je vous dis monsieur le Premier ministre (...) s'il y avait un report, nous n'en ferions pas un drame", a assuré lors des questions au gouvernement Jean-Luc Mélenchon, le leader de la France insoumise.

Standing ovation

"Je veux dire que le Premier ministre, le gouvernement est à la disposition de l'Assemblée et ce débat (sur la motion de censure) aura lieu quand l'Assemblée le souhaitera", lui a alors répondu Édouard Philippe. "Et il aura lieu pleinement et nous pourrons exprimer nos désaccords, parce que fondamentalement M. Mélenchon nous sommes d'accord pour défendre la République et pour défendre la démocratie", a déclaré le Premier ministre, déclenchant des applaudissements debout de l'hémicycle au lendemain de l'attentat meurtrier du marché de Noël de Strasbourg.



Fait très rare, même les députés LFI se sont levés pour l'applaudir à la fin de son intervention.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.