VIDEO. "Mesdames et Messieurs les censeurs, bonsoir !" : Jean Lassalle quitte l'Assemblée nationale en hurlant

VIDEO. "Mesdames et Messieurs les censeurs, bonsoir !" : Jean Lassalle quitte l'Assemblée nationale en hurlant
Jean Lassalle, debout dans l'Hémicycle, s'est plaint d'être considéré comme un "sous-député".

Orange avec AFP, publié le jeudi 07 juin 2018 à 08h50

Le député des Pyrénées-Atlantiques, "non-inscrit" à l'Assemblée nationale, dispose d'un temps de parole réduit, comme le mentionne le règlement. Ce qu'il qualifie de "censure".


Le député des Pyrénées-Atlantiques s'est fait remarquer dans la nuit de mercredi à jeudi 7 juin lors de débats à l'Assemblée nationale.

Mécontent d'avoir peu de temps de parole, Jean Lassalle a quitté l'hémicycle en hurlant après avoir exprimé sa colère.



Jean Lassalle, debout dans l'Hémicycle, s'est plaint d'être considéré comme un "sous-député". "C'est une honte", a-t-il hurlé dans le palais Bourbon, avant de se faire rappeler à l'ordre par Carole Bureau-Bonnard, la présidente de séance. Cette dernière a mentionné le règlement de l'Assemblée nationale : "Vous faites parti des non-inscrits, il n'y a plus de temps de parole", lui a-t-elle dit, avant de rajouter "vous n'avez pas à vous lever et à hurler dans l'Assemblée".

Un temps de parole réduit
Hors de lui, Jean Lassalle a fini par quitter la séance en criant : "Mesdames et Messieurs les censeurs, bonsoir !". Le député des Pyrénées-Atlantiques, "non-inscrit" à l'Assemblée nationale, dispose d'un temps de parole réduit, comme le mentionne le règlement.


Comme le rappelle Capital, les députés non-inscrits sont ceux qui "n'appartiennent à aucun groupe politique" dans l'Hémicycle, comme c'est le cas pour Jean Lassalle ou Nicolas Dupont-Aignan. Les non-inscrits "ne peuvent pas non plus accéder aux salles de réunion".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU