VIDÉO. Malek Boutih : "les juifs ne sont pas en sécurité en France"

VIDÉO. Malek Boutih : "les juifs ne sont pas en sécurité en France"
Malek Boutih à l'Assemblée nationale, le 19 novembre 2015.

Orange avec AFP, publié le mardi 27 mars 2018 à 10h01

L'ancien président de SOS Racisme appelle à "retrouver un esprit républicain face à ce combat".

L'ancien député socialiste de l'Essonne Malek Boutih a réagi au meurtre de Mireille Knol, l'octogénaire retrouvée brûlée dans son appartement du 11e arrondissement de Paris. Deux suspects ont été mis en examen pour "homicide volontaire" à caractère antisémite et écroués mardi 27 mars.



"Les juifs ne sont pas en sécurité en France", dénonce l'ancien président de SOS Racisme, qui rappelle qu'il y a quelques mois, c'est un enfant de 8 ans qui avait été agressé en Seine-Saint-Denis car il portait une kippa.

"Aujourd'hui, si vous êts juif, il faut le cacher", selon Malek Boutih. "Il y a un très grand problème en Farnce et qui est malheureusement en lien avec la montée du jihadisme", souligne-t-il.

"On doit retrouver un esprit républicain"

"Le combat contre l'antisémitisme n'est pas un combat pour les juifs mais pour la France", résume encore l'ancien député PS qui regrette que l'École républicaine ne joue pas son rôle d'éducation contre ce nouvel antisémitisme avant d'ajouter : "L'éducation ça a fait ses preuves contre la barbarie".

Selon Malek Boutih, "le grand danger est qu'on arrive à un tel stade de tension que les jihadistes vont obtenir ce qu'ils veulent : mettre à feu et à sang la société française". Il appelle à "retrouver un esprit républicain face à ce combat".

"Plus on tarde à faire des réponses, plus ce sont les réponses les plus radicales qui sont en train de monter", dénonce également l'ancien président de SOS Racisme.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.