VIDÉO. Les Français et "le sens de l'effort" : Macron parlait des apprentis et pas des "gilets jaunes", assure Mahjoubi

VIDÉO. Les Français et "le sens de l'effort" : Macron parlait des apprentis et pas des "gilets jaunes", assure Mahjoubi
Mounir Mahjoubi le 12 décembre 2018 à l'Élysée.

Orange avec AFP-Services, publié le dimanche 13 janvier 2019 à 13h30

Deux jours après la nouvelle sortie polémique du chef de l'État, le secrétaire d'État chargé du Numérique est monté au créneau pour le défendre. Selon lui, il s'adressait aux apprentis présents ce jour-là.

C'est une nouvelle petite phrase qui n'a pas manqué de faire réagir. Devant les maîtres-boulangers réunis à l'Élysée pour la traditionnelle galette des rois, Emmanuel Macron a loué vendredi 11 janvier "le sens de l'effort" en estimant que "les troubles que notre société traverse sont parfois dus au fait que beaucoup trop de nos concitoyens pensent qu'on peut obtenir" quelque chose "sans que cet effort soit apporté".




L'opposition a accusé le chef de l'État de provocation après cette sortie, à la veille du neuvième samedi de manifestations des "gilets jaunes".

"Soyez fiers d'être des apprentis"

"Il ne s'adressait pas aux 'gilets jaunes'", a assuré ce dimanche 13 janvier Mounir Mahjoubi. "Il parlait des apprentis, qui est un type de formation en France qui est un peu sous-évalué par l'opinion publique alors qu'il est celui de la formation par la sueur et par le travail et par l'effort, notamment de ceux qui n'ont pas réussi par les voies classiques", a détaillé le secrétaire d'État chargé du Numérique sur BFMTV

"Et il dit : 'ce sens de l'effort il faut que tout le monde le reconnaisse car aujourd'hui, il n'est pas reconnu'. C'est ça qu'il leur disait. Il disait :'soyez fiers d'être des apprentis'", a-t-il poursuivi. 

Durant la réception, le chef de l'État a en effet fait l'éloge de l'apprentissage, qui "permet à chaque jeune de trouver sa place dans la société". Il enseigne "l'engagement des matins tôt et le soir tard, pour arriver à l'excellence", à une époque "où on pense qu'on peut tout apprendre en quelques jours".
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.