VIDÉO. Le salaire des ministres ne va pas baisser, affirme Édouard Philippe

VIDÉO. Le salaire des ministres ne va pas baisser, affirme Édouard Philippe
Emmanuel Macron entouré de ses ministres le 27 novembre 2018 à l'Élysée.

, publié le mercredi 28 novembre 2018 à 13h45

Invité de BFMTV mercredi 28 novembre, le Premier ministre a assuré qu'il faisait en sorte que la progression des dépenses de l'État soit limitée. Néanmoins le salaire des ministres ne sera pas abaissé.

Au lendemain du discours très attendu d'Emmanuel Macron sur la transition énergétique, Édouard Philippe a assuré ce mercredi matin 28 novembre sur BFMTV le service après-vente. Le Premier ministre notamment réaffirmé que la hausse des taxes sur le carburant serait bien appliquée le 1er janvier et que le Smic ne connaîtrait pas de coup de pouce l'an prochain.

Interrogé sur une éventuelle baisse du train de vie de l'État, le chef du gouvernement a assuré que la maîtrise de la dépense publique devait concerner "tout le monde". "Dans le budget de l'État que nous avons fait adopter, nous avons essayé de faire en sorte que la progression des dépenses de l'État (...) soit extrêmement limitée. On est parfaitement conscient de ça".

Néanmoins, le salaire des ministres ne sera pas abaissé, a-t-il affirmé, rappelant que la rémunération des membres du gouvernement et du président avait été diminuée sous le précédent quinquennat. C'était en effet l'une des premières décisions du président François Hollande. À l'été 2012, le Parlement avait ainsi voté une baisse de 30% des rémunérations du Premier ministre et du chef de l'État, qui était passé de 21.300 euros à 14.190 euros. Les ministres avaient vu leur salaire diminuer de 9.940 euros contre 14.200 euros.



"Je suis bien persuadé qu'il y a beaucoup de Français qui pensent que c'est encore trop", a concédé Édouard Philippe.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.