VIDÉO. Grève à la SNCF : "un facteur d'espoir", pour la députée LREM Céline Calvez

VIDÉO. Grève à la SNCF : "un facteur d'espoir", pour la députée LREM Céline Calvez

Céline Calvez, députée LREM des Hauts-de-Seine, le 19 juin 2017 devant l'Assemblée nationale.

Orange avec AFP, publié le lundi 19 mars 2018 à 12h13

L'élue des Hauts-de-Seine, invitée sur France Info ce week-end, a estimé que la mobilisation des cheminots permet "aux citoyens de pouvoir gérer leur propre réflexion" sur leur usage des transports.


Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
819 commentaires - VIDÉO. Grève à la SNCF : "un facteur d'espoir", pour la députée LREM Céline Calvez
  • je vais lui proposer de faire du covoiturage avec moi .

  • de plus vos retraites ne sont pas toucher et au dernier bilan donné, elle nous coûte 5milliards. d'ailleurs à quand l'égalité sur la retraite des artistes, médias élus et autres gardé secrète.

  • Madame êtes vous en train de dire tout haut ce que les syndicats cheminots disent qu'après votre réforme le rail sera privatisé et qu'il y aurait moins de trains ? Ah bien sur vous avec votre chauffeur vous ne risquez rien et vous en riez ?

  • Le co-voiturage parlons en. Un fonctionnaire qui se rend à son travail dans une commune qui n'est pas celle dans laquelle il travaille , doit déclarer à la hiérarchie son parcours exact ( c'est le cas pour l'éducation nationale) . En cas de co- voiturage il ne peut pas suivre cet itinéraire. Un accident arrive , il se retrouve handicapé, l'assurance maladie et la hiérarchie lui feront savoir que ce n'était pas son itinéraire prévu. Alors , il est quitte pour son biscuit.

    Je ne pense pas que le covoiturage soit apprécié comme "une nécessité de la vie" en cas d'accident.

  • Un certain Michel Rocard avait dit, il y a bien longtemps, qu'il fallait que les gens descendent dans la rue pour revendiquer...

    ...En effet, coupés de la vie réelle, c'était la seule manière de voir pour les politiques, le niveau de détresse des français.

    a la même époque les gens sont descendu dans la rue pour aller contre son invention ...........la CSG je ne vous dit pas la suite vous la connaissez

    roccard : une canaille comme les autres; l'inventeur de la CSG. . Jusqu'à la fin, il s'est gavé de fric public .
    même mort, il nous a couté un max, en obsèques grandioses .