VIDÉO. François Hollande plaide pour la suppression du poste de Premier ministre

VIDÉO. François Hollande plaide pour la suppression du poste de Premier ministre
François Hollande et son Premier ministre Manuel Valls sur le perron de l'Élysée, le 2 novembre 2016 (archive)

, publié le jeudi 04 octobre 2018 à 10h30

Alors que la France fête les 60 ans de la Ve République, l'ancien chef de l'État s'est prononcé en faveur de la disparition des fonctions de Premier ministre. Selon lui, "le président doit être le seul chef de l'exécutif".

L'hôtel Matignon sera-t-il bientôt vide ? Jeudi 4 octobre, François Hollande a plaidé pour une refonte d'ampleur des institutions françaises, en particulier pour la suppression d'un poste : celui de chef du gouvernement.

Dans la Ve République, "il y a ce personnage, le Premier ministre, dont on ne sait pas s'il est encore le chef de la majorité, (...) ou s'il est un collaborateur, c'est le mot utilisé à l'époque par Nicolas Sarkozy pour qualifier à l'époque François Fillon", a déclaré l'ex-président sur le plateau de Public Sénat. "Moi je considère qu'il faut couper le nœud gordien. Il faut aller jusqu'au bout. Le président de la République doit être le seul chef de l'exécutif. Donc plus de Premier ministre", a-t-il lancé.



"Je vais jusqu'au bout de la logique qui me paraît être celle de la Ve République", a insisté l'ancien locataire de l'Élysée. Le jour même, Emmanuel Macron doit se rendre dans le fief du général de Gaulle, à Colombey-les-Deux-Églises, pour célébrer les 60 ans de Constitution de 1958.



"Il faut un Parlement qui ressemblera au pouvoir du Congrès américain et un président de la République qui est forcément le chef de la majorité", a développé François Hollande au micro de Public Sénat. Celui qui occupe désormais la tête de la fondation La France s'engage s'est également exprimé sur le départ de Manuel Valls pour Barcelone afin de briguer la mairie. "Il y a de la sincérité dans sa démarche", a commenté l'ancien chef de l'État.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.