VIDÉO. Benalla : "J'ai toujours pensé que c'était un policier", déclare Collomb

VIDÉO. Benalla : "J'ai toujours pensé que c'était un policier", déclare Collomb
Gérard Collomb à l'Assemblée nationale, le 24 juillet
A lire aussi

Orange avec AFP, publié le jeudi 06 septembre 2018 à 10h40

Invité de la matinale de BFMTV, le ministre de l'Intérieur est revenu sur le rôle d'Alexandre Benalla à l'Élysée, alors que la présidence refuse de révéler le montant de son salaire.

Alors que les vacances de l'exécutif ont été empoisonnées par l'affaire Benalla, la rentrée s'est également révélée agitée, avec un remaniement forcé après la démission de Nicolas Hulot. Jeudi 6 septembre, Gérard Collomb s'est exprimé brièvement sur les fonctions qu'a occupées Alexandre Benalla au sein de la présidence.

"Je l'avais déjà vu (...) mais j'ai toujours pensé que c'était un policier", a affirmé le ministre de l'Intérieur.



"Pas de police parallèle"

Concernant sa présence aux côtés des Bleus lors de la descente des Champs-Élysées, le 16 juillet, Gérard Collomb assure qu'Alexandre Benalla n'a "rien décidé". En début de semaine, l'émission "Quotidien" sur TMC affirmait que l'ex-chargé de mission d'Emmanuel Macron avait demandé au conducteur du bus d'accélérer pour ne pas être en retard à l'Élysée. Alexandre Benalla "était dans le bus mais ce n'était pas lui le chauffeur", a ironisé le ministre de l'Intérieur, jeudi matin. "Je crois qu'il n'a rien décidé. (...) Il n'y a pas de police parallèle", a-t-il insisté.



Jeudi, Philippe Bas, président Les Républicains de la commission d'enquête sénatoriale sur l'affaire Benalla, a réclamé plus de "transparence" des différents acteurs. Après les premières auditions, "il apparaît vraisemblable, malgré les dénégations, que M. Benalla a rempli une fonction de protection personnelle du chef de l'État alors que, dans nos institutions, c'est la responsabilité d'un service de l'État", a commenté le parlementaire dans un entretien au Figaro.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.