VIDÉO. "Au tableau !": quand Philippe raccroche au nez de Macron

VIDÉO. "Au tableau !": quand Philippe raccroche au nez de Macron

Édouard Philippe le 24 octobre 2017 à l'Assemblée.

Orange avec AFP, publié le lundi 06 novembre 2017 à 11h05

Invité de l'émission de C8, le Premier ministre a appelé, à la demande des enfants, le président de la République. Mais, il a failli à ses bonnes manières en lui raccrochant au nez.

Après le carton de mars dernier, "Au tableau !" était de retour dimanche 5 novembre sur C8.

Édouard Philippe, Anne Hidalgo et Omar Sy se sont confrontés à leur tour aux questions d'une classe d'élèves de primaire, succédant ainsi à Benoît Hamon, Jean-Luc Mélenchon, Emmanuel Macron et François Fillon

Le Premier ministre a notamment évoqué ses relations avec le président de la République, dont il assure ne pas vouloir prendre la place, qu'il tutoie en privé et avec qui il partage la notion d'être "sérieux sans se prendre au sérieux". Les enfants ont voulu en savoir plus sur le chef de l'État, qu'ils avaient rencontré quelques mois plus tôt.

"Il paraît que le président envoie beaucoup de textos, c'est vrai ?", a interrogé une fillette. "Oui ça lui arrive d'en envoyer assez tard", lui a répondu Édouard Philippe, affirmant également qu'Emmanuel Macron ne dormait pas beaucoup.

Face à l'insistance et à l'enthousiasme des enfants, le chef du gouvernement a ensuite téléphoné au président. Il est d'abord tombé sur sa messagerie, avant que ce dernier ne le rappelle pour le plus grand plaisir de la classe.



"Est-ce que le cours fait par le Premier ministre se passe bien? Est-ce qu'il vous apprend tout ce qu'il doit", leur a demandé le chef de l'État. "Oui", ont répondu en chœur les élèves à chaque fois, ce qui a fait dire au chef du gouvernement que "si ils (les députés) étaient comme ça à l'Assemblée, ce serait plus facile".

La jeune Cassiopée n'a pas hésité à lui demander de les inviter à l'Élysée, promesse qu'il leur avait fait en cas de victoire lors de sa visite. "Banco", lui a répondu Emmanuel Macron. "Je laisse Édouard s'occuper de ça. Vous viendrez pour un goûter."

Un échange qui a ravi les enfants mais écourté plus tôt que prévu par le Premier ministre, qui a tout simplement raccroché au nez du président, croyant que ce dernier lui avait dit "au revoir".



Une séquence insolite qui n'a pas suffit à attirer les téléspectateurs. La deuxième édition de l'émission créée par Caroline Delage et produite par Mélissa Theuriau a rassemblé seulement 650.000 téléspectateurs, soit 2,7% de part d'audience.

Un score bien inférieur à la précédente édition, qui avait attisé la curiosité de 1,3 million de Français, doit 5,4% de part d'audience.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
134 commentaires - VIDÉO. "Au tableau !": quand Philippe raccroche au nez de Macron
  • j'aime bien cette com , j'approuve c'est marrant .

  • En France nos politiciens de tous bords pensent plus à faire dela politique spectacle (quitte à se prendre les pieds dans le tapis) plutôt que de faire une politique de gestion raisonnable.
    Et les Français en paient les pots cassés, alors qu'eux s'emplissent les poches d'émoluments pas toujours faciles à caractériser et surtout à justifier !!!

  • Mais qu'est ce qu'il fait ?
    Il est malade, il a osé faire ça...

  • A priori ce spectacle de marionnettes auprès des enfants part d'un bon sentiment. Dans mon temps elles étaient en bois, les gendarmes assommaient les voleurs avec leurs bâtons et une voix d'outre-rideau.

    Mais l'avantage de ce nouveau spectacle " vivant" tourné dans les classes, c'est que ce sont les paroles qui sont de bois, et la bonne parole "rigolotte" est transmises aux parents pendant le repas en famille à qui on n'a rien demandé.

    Pour le moment, ce sont des personnalités de premier plan qui se dévouent, mais qui nous dit que nous n'auront pas bientôt des saltimbanques du service " Macronien.com. fr." qui vont sillonner les classes primaires de l'hexagone.

  • Macron c'est de la Com, toujours de la Com et que de la Com...
    Et il fait même le joint entre la Cam et la Com en parlant de parfum de cannabis à des jeunes lors de son voyage en Guyane!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]