VIDÉO. Affaire Benalla, plaintes contre Kohler : Philippot dénonce des "mercenaires au pouvoir"

VIDÉO. Affaire Benalla, plaintes contre Kohler : Philippot dénonce des "mercenaires au pouvoir"
Florian Philippot à Lens, le 27 novembre 2017

, publié le jeudi 09 août 2018 à 10h45

Le chef de file des Patriotes dénonce un "fonctionnement clanique" au sein de l'Élysée.

Invité de France Info jeudi 9 août, Florian Philippot a tiré à boulets rouges sur le gouvernement. L'ex-bras droit de Marine Le Pen est revenu à la fois sur l'affaire Benalla et sur les plaintes visant le secrétaire général de l'Élysée, Alexis Kohler.

"Je suis frappé par le fonctionnement clanique de cette présidence", a réagi le député européen au micro de la station. "On a vraiment des mercenaires au pouvoir, qui sont là pour servir une classe, leur classe d'intérêt. C'est extrêmement révélateur", a-t-il poursuivi.



"L'affaire Benalla a révélé que tous ces beaux discours sur le nouveau monde, la République exemplaire, les nouvelles pratiques, c'était du blabla, c'était bidon. (...) Le président a protégé de manière incompréhensible un individu et une bande, qui avaient des avantages eux aussi tout à fait incompréhensibles", a renchéri le président des Patriotes, qui s'est également exprimé sur les difficultés financières que connaît son ancien parti.



Le Rassemblement national (ex-Front national), sous le coup d'une saisie de 2 millions d'euros d'aide publique, pourrait ne plus avoir suffisamment de ressources pour payer ses salariés au mois de septembre, selon son trésorier Wallerand de Saint-Just. "Je ne souhaite qu'aucun parti politique en France ne disparaisse pour cause d'argent", a estimé Florian Philippot jeudi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.