VIDEO. Affaire Benalla : Edouard Philippe appelle l'opposition à "prendre ses responsabilités"

VIDEO. Affaire Benalla : Edouard Philippe appelle l'opposition à "prendre ses responsabilités"
Edouard Philippe, le 13 juillet 2018, à Levallois-Perret

Orange avec AFP, publié le vendredi 20 juillet 2018 à 18h58

En déplacement sur la route du Tour de France, le Premier ministre n'a pas coupé aux questions quant à l'affaire du collaborateur violent d'Emmanuel Macron, qui ébranle tout l'exécutif.

Chacun son travail. Telle est en substance la teneur du message d'Edouard Philippe qui en a appelé vendredi 20 juillet depuis Valence à la "responsabilité" face à "l'obstruction parlementaire" et la "récupération politique" de l'affaire Benalla.

Collomb dans la tourmente, Macron dans le silence

Deux jours après les révélations du Monde sur le collaborateur du chef de l'Etat, filmé en train de frapper un manifestant, des parlementaires de tous bords réclament la venue du patron de Matignon à l'Assemblée nationale pour fournir ses explications. Dans le même temps, les appels à la démission du ministre de l'Intérieur Gérard Collomb se multiplient.



"Pour ceux qui, au delà d'attendre les réponses (des enquêtes et des commissions d'enquête parlementaires, NDLR), utilisent ces événements et ces questions à des fins soit d'obstruction parlementaire, soit d'exploitation politique, je leur dis: 'prenons tous ensemble le sens de nos responsabilités'", a t-il ainsi déclaré, en appelant également au "sang froid" après avoir suivi la 13e étape du Tour de France, entre Bourg d'Oisans et Valence.

Interrogé sur le plateau de BFMTV, la députée La République en marche Aurore Bergé a évoqué une "escalade assez guignolesque" de la part de l'opposition.



Sous la pression politique et médiatique, l'Elysée a annoncé vendredi engager la procédure de licenciement d'Alexandre Benalla, filmé frappant un manifestant et placé en garde à vue vendredi. Le président de la République, lui, ne s'est toujours pas prononcé publiquement sur les faits.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.