VIDEO. Affaire Alexandre Benalla : Emmanuel Macron dans l'embarras face aux questions des journalistes

VIDEO. Affaire Alexandre Benalla : Emmanuel Macron dans l'embarras face aux questions des journalistes
Emmanuel Macron, à Bruxelles, le 12 juillet 2018

, publié le jeudi 19 juillet 2018 à 12h45

En déplacement en Dordogne, le chef de l'État a pris soin d'éviter les questions sur son collaborateur, pris dans la tourmente après la révélation d'une vidéo le montrant frapper un manifestant le 1er mai dernier.

La République est "inaltérable". Emmanuel Macron s'est contenté de ces quatre mots au sujet de la polémique qui fait rage autour de son collaborateur, Alexandre Benalla.

Les journalistes qui accompagnaient le président de la République pour cette visite axée sur les services publics en milieu rural l'ont a de multiples reprises interrogé sur cette affaire qui suscite une vague d'indignation à gauche comme à droite. Mais le patron de l'Elysée a à chaque fois refusé de répondre.



En fin de visite toutefois, à un journaliste qui lui demandait si "la République n'est pas entachée" par cette affaire, il a répondu : "Non non, la République elle est inaltérable !"



Quasi-muet sur l'affaire, le président de la République laisse ses porte-paroles occuper le terrain médiatique.

Personne n'est protégé dans ce pays

Le porte-parole de l'Elysée Bruno Roger-Petit a ainsi indiqué qu'Alexandre Benalla, chargé de mission auprès du chef de cabinet de la présidence au moment des faits, a rapidement reçu "la sanction la plus grave jamais prononcée contre un chargé de mission travaillant à l'Elysée". Interrogé sur Cnews, le secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement, Christophe Castaner, a lui affirmé que "personne n'est protégé dans ce pays, quel que soit son statut". "L'Elysée se tient totalement à la disposition de la justice et je peux prendre l'engagement, même si je ne suis pas l'employeur de M. Benalla, je peux prendre l'engagement qu'il n'y aura aucun obstacle à ce que la justice puisse faire son travail le mieux du monde", a t-il ajouté.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.