Veillée d'armes dans la ZAD de Notre-Dame-des-Landes

Veillée d'armes dans la ZAD de Notre-Dame-des-Landes

Sur la ZAD à l'entrée du site «La Freusière», le 29 mars.

A lire aussi

Libération, publié le dimanche 08 avril 2018 à 17h05

Que les choses soient dites. «Nous opposerons une résistance physique et déterminée.» Dans le remue-méninges des activistes et/ou zadistes, il est déjà question de «mobiliser des soigneurs», en cas de besoin. Le gouvernement, après avoir renoncé formellement à la construction d'un aéroport à Notre-Dame-des-Landes, tout en proclamant sa volonté d'évacuer la zone afin que règne vaille que vaille l'Etat de droit, semble prêt à passer l'acte. Quelque 70 véhicules de gendarmerie - agrémentés de 2 500 gendarmes mobiles - sont arrivés sur place depuis vendredi.

A lire aussiNotre-Dame-des-Landes: Les champs des partisans

Le quotidien Ouest France a pu tout récemment constater sur le terrain le blocage de toutes les routes menant à la ZAD, signe précurseur d'une reprise…

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.