Valérie Pécresse : "S'il y a des jauges pour les spectacles en intérieur, il y aura des jauges dans mes meetings"

Valérie Pécresse : "S'il y a des jauges pour les spectacles en intérieur, il y aura des jauges dans mes meetings"
Valérie Pécresse à Nantes le 30 décembre 2021.
A lire aussi

publié le vendredi 31 décembre 2021 à 09h28

L'exécutif a réinstauré des jauges pour les salles de spectacles mais celles-ci ne s'appliquent pas pour les meetings politiques. Valérie Pécresse entend toutefois s'y astreindre.

"Nous serons exemplaires".

La candidate LR à la présidentielle Valérie Pécresse a annoncé jeudi 30 décembre à Nantes (Loire-Atlantique) que ses meetings se tiendraient avec jauge et pass sanitaires en promettant d'être "exemplaire". "S'il y a des jauges pour les spectacles en intérieur, il y aura des jauges dans mes meetings", a déclaré Valérie Pécresse, après une visite du commissariat de police de Nantes. 

 



"Il y aura aussi des pass, comme dans les salles de spectacle. Il n'y aura pas de dérogation : nous serons exemplaires", a ajouté la présidente du conseil régional d'Ile-de-France, qui était notamment accompagné du député LR Eric Ciotti. Les candidats à la présidentielle sont divisés sur l'application dans leurs meetings de campagne des nouvelles jauges anti-Covid : le RN, les Insoumis et l'équipe d'Eric Zemmour y sont opposés tandis que le parti présidentiel LREM a annoncé qu'il allait les appliquer.

"Eviter le confinement des vaccinés" 
"Je veux tout faire pour éviter le confinement des vaccinés : ça me semblerait injuste pour eux. Il faut tout faire pour éviter un nouveau confinement et j'appelle à la vaccination", a aussi ajouté la candidate LR à l'élection présidentielle.  L'ancienne ministre sous Nicolas Sarkozy a répondu aux attaques de la majorité présidentielle quant à sa passivité face à la crise sanitaire et s'est dite au contraire "totalement proactive".  "La majorité a peut être la mémoire courte. C'est moi qui ai amené les masques, qui ai pris toutes les mesures pour sécuriser les transports en commun et je me bats pour ne pas les fermer la nuit du 31 décembre", a-t-elle assuré.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.