Valérie Pécresse fustige ceux "qui veulent planter la reprise", citant "les amis de M. Mélenchon"

Valérie Pécresse fustige ceux "qui veulent planter la reprise", citant "les amis de M. Mélenchon"
La présidente de la région Île-de-France Valérie Pécresse, le 8 mai 2020 à Paris.

, publié le dimanche 10 mai 2020 à 13h30

"On ne peut pas jouer sur les peurs des Français pour empêcher la reprise du travail", estime la présidente de la région Île-de-France. 

A la veille du déconfinement, la présidente de la région Île-de-France Valérie Pécresse a fustigé "des forces politiques dans le pays qui veulent planter la reprise", citant "les amis de M. Mélenchon", le leader de La France insoumise.

Invitée du Grand Rendez-vous sur Europe 1/Les Echos/Cnews dimanche 10 mai, elle réagissait à une question portant sur la fermeture de l'usine Renault-Sandouville (Seine-Maritime) obtenue en justice par la CGT, en raison de mesures de protections jugées insuffisantes face au Covid-19. Le groupe automobile français a annoncé qu'il allait faire appel.



"C'est très dangereux, parce que derrière il y a la déchirure sociale", a estimé la présidente de la région Île-de-France. "On ne peut pas bloquer le redémarrage d'une entreprise parce que la convocation du CSE a été faite par mail au lieu d'être faite par courrier avec accusé de réception", a dénoncé Valérie Pécresse. "C'est l'esprit de responsabilité du syndicat que de ne pas attaquer une délibération sur la forme quand le fond est juste. Le fond était la reprise du travail", a-t-elle poursuivi.

"On ne peut pas jouer sur les peurs des Français pour empêcher la reprise du travail. Bloquer, c'est jouer avec le feu", a-t-elle insisté, accusant, en réponse à une question sur les "gilets jaunes", ceux qui "avec les réseaux de la France insoumise cherchent à déstabiliser la société française et les institutions".

Valérie Pécresse a également appelé "à la reprise du travail". Elle a d'ailleurs expliqué que la lutte contre le chômage de masse sera une priorité, plus que l'incitation à travailler plus, réclamée par certains à droite. 
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.