Vaccins anti-Covid : Agnès Pannier-Runacher promet "des livraisons importantes" en France la semaine prochaine

Vaccins anti-Covid : Agnès Pannier-Runacher promet "des livraisons importantes" en France la semaine prochaine
La ministre déléguée à l'Industrie Agnès Pannier-Runacher, le 4 février 2021.

, publié le samedi 27 mars 2021 à 10h09

La ministre chargée de l'Industrie a indiqué samedi matin sur Europe 1 que près de 3 millions de doses de vaccin contre le Covid-19 seront livrées en France la semaine prochaine.

Il faut vacciner "matin, midi et soir", a martelé mardi 23 mars Emmanuel Macron, alors qu'une troisième vague de Covid-19 frappe la France. Le chef de l'Etat a demandé d'augmenter la cadence sur les injections, en élargissant la cible à tous les plus de 70 ans à partir de samedi et en avril aux enseignants, tandis que le ministre de la Santé Olivier Véran annonçait le lendemain l'ouverture de 35 vaccinodromes.

Mais encore faut-il bénéficier de suffisamment de doses de vaccin.

"Nous attendons des livraisons importantes la semaine prochaine : près de 3 millions de doses vont arriver en France qui sont confirmées par les différents laboratoires", a tenu à rassurer samedi 27 mars la ministre déléguée à l'Industrie Agnès Pannier-Runacher, sur Europe 1. 



Ce cap pourra-t-il être tenu chaque semaine ? "On a des variations qui sont liées aux livraisons de Moderna, qui livre une semaine sur deux. Mais grosso modo, on tourne entre 2,5 et 3 millions de doses, avec une montée progressive jusqu'à près de 4 millions de doses fin avril, début mai", a assuré la ministre. 

"Aujourd'hui, notre stratégie vaccinale repose beaucoup sur le laboratoire BioNTech, associé à Pfizer. Ils ont toujours été au rendez-vous depuis le début de la vaccination. Cela nous permet de confirmer l'objectif de 30 millions de Français vaccinés à la fin du mois de juin", a précisé Agnès Pannier-Runacher. "Moderna (...) a toujours rattrapé ses livraisons" et "Janssen (Johnson and Johnson) a également confirmé le démarrage de ses livraisons", a-t-elle poursuivi, en se disant "confiante". 

S'agissant d'AstraZeneca, la ministre a indiqué que l'Union européenne avait "sécurisé les doses, avec le blocage de doses en Italie". "On a désormais un pool de 29 millions de doses. Sur ces 29 millions de doses, il y en avait 16 qui étaient destinées (au) marché européen", a-t-elle poursuivi. "Sur les doses restantes, on est en discussion. L'avantage c'est qu'on a aujourd'hui la main sur ces doses", a ajouté Mme Pannier-Runacher.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.