Vaccin obligatoire pour tous : l'Allemagne y songe, l'idée fait son chemin en France

Vaccin obligatoire pour tous : l'Allemagne y songe, l'idée fait son chemin en France©Panoramic

publié le mercredi 01 décembre 2021 à 10h30

Les membres de différents partis du paysage politique français semblent de plus en plus en faveur de la vaccination obligatoire pour tous. Mercredi 1er décembre, François Bayrou, sur BFMTV, a déclaré que le débat sur cette question méritait d'être "ouvert".

 Devant la flambée des nouveaux cas de Covid-19 et l'apparition alarmante d'un nouveau variant "Omicron", une question semble revenir sur le devant de la scène : faut-il généraliser la vaccination obligatoire ? Certaines figures politiques françaises ont estimé qu'il le fallait. Ou du moins que le débat méritait d'être lancé, et ce, alors que l'Allemagne, qui ne voulait pas en entendre parler jusqu'à présent, semble prête à franchir le pas.

Une proposition de loi doit être soumise au Parlement avant la fin de l'année. En France, François Bayrou a estimé, mercredi 1er décembre, que sa "conviction, c'est que ce débat doit être ouvert" . Face aux contradicteurs de cette vaccination obligatoire, François Bayrou rappelle que chaque personne naissant en France reçoit onze vaccins obligatoires depuis sa naissance. "Dans un moment où toutes nos sociétés sur la planète sont attaquées par un pathogène que l'on sait combattre, il faut réagir. Le vaccin empêche que la maladie ne dérape dans quelque chose de très grave", a ajouté l'ancien ministre de la Justice. 


Cette communication intervient quelques jours seulement après la déclaration d'Anne Hidalgo, candidate désignée du Parti socialiste pour la prochaine élection présidentielle, sur le plateau de Franceinfo. "Il faut pousser à la vaccination. Aller jusqu'à la vaccination obligatoire ? Pourquoi pas. Il faut faire de la pédagogie, il faut aller plus loin", avait-elle ainsi affirmé. Dans un communiqué de presse publié le 19 juillet 2021 sur les réseaux sociaux, le groupe "Socialistes et apparentés de l'Assemblée nationale" ainsi que les sénateurs du groupe "Socialistes, Écologistes et Républicains" avaient déjà, pour leur part, abordé la question : "Nous proposons que cette obligation soit progressive et entre en vigueur au 1er octobre. Cette vaccination obligatoire doit s'inscrire dans une démarche pédagogique et positive, une démarche de lutte contre les inégalités".

A droite aussi

Candidat au congrès du parti Les Républicain, Michel Barnier avait déjà communiqué durant l'été sur l'importance de la vaccination obligatoire pour la totalité des citoyens français. Invité sur le plateau de LCI, au mois de juillet dernier, l'ancien ministre des Affaires étrangères de Jacques Chirac avait expliqué que la vaccination semblait être la solution idéale pour en finir avec la crise sanitaire. Dans les colonnes du journal Ouest-France du mardi 30 novembre, Jean-Pierre Door, médecin de formation et député LR du Loiret réaffirmait l'importance de se faire vacciner : "Plus on vaccinera et plus on aura un mur de protection. Si on avait imposé le vaccin, on aurait peut-être réussi à prendre les devants." 

L'édile de Béziers Robert Ménard (sans étiquette mais proche du Rassemblement national) avait par ailleurs, lui aussi, pris la parole le 18 novembre dernier, sur BFMTV, pour affirmer le besoin d'une vaccination obligatoire.  Depuis le vendredi 26 novembre, et les annonces du gouvernement la veille, les Français et Françaises de plus de 18 ans peuvent recevoir une dose de rappel du vaccin contre le Covid-19. À partir du mois de janvier 2022, elle deviendra nécessaire, sept mois après l'injection de la seconde dose, afin de pouvoir maintenir son pass sanitaire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.