Vaccination : le conseil citoyen critiqué par la classe politique

Vaccination : le conseil citoyen critiqué par la classe politique
"Gadget", "ridicule", "foutage de gueule" le conseil de citoyens suscite de vives réactions

publié le lundi 04 janvier 2021 à 14h45

"Gadget", "ridicule", "foutage de gueule" : le conseil de citoyens voulu par Emmanuel Macron pour suivre la campagne de vaccination contre le Covid-19 suscite de vives réactions. Il est critiqué par certains responsables politiques qui y voient un moyen de "noyer le poisson". 

Ce lundi 4 janvier commence le tirage au sort qui va désigner "les 35 Français formant le comité citoyen, représentant tous les territoires" chargé d'accompagner la stratégie vaccinale de l'exécutif. "Il sera constitué le 10 janvier", avait indiqué le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal. Il est largement critiqué par la classe politique.


"Du foutage de gueule"

"Excusez-moi ma grossièreté mais c'est du foutage de gueule", qui vise à "faire croire qu'on fait un peu de démocratie", a réagi lundi le député européen EELV et candidat à la primaire des écologistes pour la présidentielle Yannick Jadot, sur Radio Classique.  


A l'extrême droite, la présidente du RN Marine Le Pen a fait valoir sur Twitter que "la démocratie représentative, ce n'est pas se défausser dès que l'on ne maîtrise plus rien, c'est assumer son rôle de représentant du peuple, faire ce pour quoi on reçoit un mandat et une délégation du peuple français". "L'exécutif renonce à décider, à agir, donc à gouverner", a-t-elle ajouté.


Pour la présidente du groupe PS à l'Assemblée nationale Valérie Rabault, "interroger les citoyens c'est toujours très bien mais il ne faut pas qu'on noie le poisson et que le gouvernement ne nous dise pas comment on va vacciner un million de personnes en janvier alors qu'on est très en retard", a-t-elle remarqué sur France Bleu Occitanie.

 "Pourquoi pas une balle au prisonnier ?", a ironisé sur Twitter le député PCF Stéphane Peu.


"Gadget antidémocratique"

Au centre, le président de l'UDI Jean-Christophe Lagarde a dénoncé sur Twitter un "gadget totalement délirant et antidémocratique", appelant l'exécutif à "gouverner".

Pour la vice-présidente LR de l'Assemblée nationale Annie Genevard, "nous avons moins besoin d'un comité Théodule, fût-il composé de citoyens, que de l'organisation rapide et efficace de la vaccination de tous ceux qui le souhaitent".



L'eurodéputé LR Geoffroy Didier a jugé sur Sud Radio l'initiative "ridicule" en soulignant la lenteur de la mise en place de ce comité alors que "des dizaines de personnes meurent chaque jour". 

Sophie Primas, présidente LR de la commission des Affaires économiques du Sénat, a appelé sur Twitter à "arrêter de faire de la politique gadget populiste"


Vos réactions doivent respecter nos CGU.