Vaccination : il faut que le ministère de l'Intérieur soit aux commandes, demande le président de la région PACA

Vaccination : il faut que le ministère de l'Intérieur soit aux commandes, demande le président de la région PACA
Renaud Muselier à Toulon, le 5 janvier 2021.

publié le mercredi 20 janvier 2021 à 12h14

Le ministère de la Santé n'arrive pas à gérer la logistique nécessaire à la campagne vaccinale, estime Renaud Muselier.

"Il y a un vrai problème avec le ministère de la Santé". Le président de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur (PACA), Renaud Muselier, s'est joint au concert de critiques des élus locaux contre la gestion de la campagne vaccinale.

Et pour lui, cela devrait être au ministère de l'Intérieur ou de la Défense de prendre les commandes.

"Il y a un vrai problème avec le ministère de la Santé, a-t-il déclaré mercredi 20 janvier sur France 2. Il faut que cela passe au ministère de l'Intérieur ou au ministère de la Défense, il y a un problème de logistique. C'est eux (au ministère de la Santé, ndlr) qui ont fait les erreurs sur les masques, sur les tests."


"Le vrai problème qu'ils rencontrent, c'est que devant cette pression, ils ont élargi le nombre de personnes vaccinables et ils sont passés à 6 millions de personnes, a estimé Renaud Muselier. Et donc, il y a forcément un moment où il y a un embouteillage puisqu'il y a une pénurie, des gens qui ont peur et une frénésie pour arriver à avoir des vaccins."

Quant aux critiques d'Olivier Véran sur les manœuvres "politique" des élus locaux, Renaud Muselier a tranché : "Il organise la frayeur pour se cacher devant l'électeur."

Par ailleurs, le président de région a évoqué le cas des stations de ski, alors que le gouvernement semble devoir annoncer le maintien de la fermeture des remontées mécaniques. "Là, on a un désastre, a déploré Renaud Muselier. On nous a expliqué en décembre qu'il fallait fermer pour sauver février. Là, on va avoir la double peine : la saison blanche, et cela va être une année noire."

 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.