Vacances de Noël : Gabriel Attal demande aux Français ne "pas se précipiter"

Vacances de Noël : Gabriel Attal demande aux Français ne "pas se précipiter"
Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, le 4 novembre 2020 à l'Elysée.

, publié le vendredi 20 novembre 2020 à 12h17

Les différents membres du gouvernement ne veulent pas s'avancer sur la tenue ou non des vacances de Noël, et s'en remettent aux annonces d'Emmanuel Macron attendues la semaine prochaine.





A quoi vont ressembler les vacances de Noël ? Malgré une baisse amorcée des contaminations au Covid-19 et des entrées en réanimation ces derniers jours, l'exécutif martèle depuis le début de la semaine que le déconfinement n'est pas pour maintenant. "On n'y est pas", a insisté vendredi 20 novembre le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal sur franceinfo.

"Il y a une amélioration", souligne-t-il, et "c'est important de dire aux Français qu'ils ne font pas des efforts pour rien".

"Le travail qui est fait c'est de savoir si cette amélioration peut nous permettre autour du 1er décembre d'avoir une adaptation du confinement", a-t-il précisé. Emmanuel Macron doit notamment faire des annonces la semaine prochaine, avec en ligne de mire la réouverture des petits commerces et la reprise des cérémonies religieuses. 

L'attestation de déplacement sera toujours d'actualité après le 1er décembre, a confirmé le secrétaire d'Etat. La règle du kilomètre à ne pas dépasser lorsqu'on se balade autour de chez soi "fait partie des choses qui peuvent être travaillées, qui peuvent être discutées", a-t-il ajouté. 

Interrogé sur les réservations des vacances de fin d'année, Gabriel Attal a appelé les Français à "attendre début décembre" pour avoir de "la visibilité sur les vacances", "plutôt que de se précipiter et devoir changer de pied parce que la dynamique épidémique n'est pas celle qu'on attendait". La veille, le ministre chargé du Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne incitait également les Français à "patienter encore un peu" avant de réserver.




La SNCF aura "encore la possibilité, début décembre, d'adapter son offre de transport, notamment de mettre plus de trains s'il y a des possibilités importantes de circuler au moment de Noël", a assuré le porte-parole. "Les Français auront le temps, à ce moment-là, de se positionner et de faire des choix", a-t-il insisté.

La SNCF attend le "go sanitaire" du gouvernement

Les Français peuvent déjà réserver leurs billets de train pour les vacances de Noël, mais il est encore trop tôt pour dire si les trains pourront circuler, a également indiqué vendredi le ministre délégué aux Transports Jean-Baptiste Djebbari. "L'évolution de la situation sanitaire dira (...) quels sont les déplacements possibles" pendant les fêtes, a-t-il rappelé sur Europe 1.  "On voit bien qu'aujourd'hui c'est plutôt positif mais encore fragile", a-t-il ajouté, renvoyant à de prochaines annonces du président de la République "pour remettre cette visibilité-là".



Dans la pratique, la SNCF, qui a actuellement supprimé 70% de ses TGV pour cause de confinement, a prévu de faire circuler tous ses trains du 15 décembre au 4 janvier, et les réservations sont ouvertes. Elle attend un "go sanitaire" du gouvernement, a priori fin novembre ou tout début décembre, pour pouvoir préparer son matériel. 

"Vous pouvez réserver votre billet pour Marseille. Ce que moi, comme ministre des Transports, je ne peux pas vous garantir, c'est que les déplacements seront possibles pour des motifs de loisirs", a expliqué Jean-Baptiste Djebbari. "Les Français peuvent réserver sans risque puisque les billets sont échangeables et annulables sans frais jusqu'au dernier jour", et ils ne prennent donc "pas de risque financier à réserver", a-t-il ajouté. 

 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.