Vœux de Macron : les principales réactions politiques

Vœux de Macron : les principales réactions politiques
Emmanuel Macron lors de ses voeux présidentiels pour l'année 2019

, publié le lundi 31 décembre 2018 à 22h45

Les critiques de l'opposition ont été nombreuses après l'allocution télévisée d'une quinzaine de minutes d'Emmanuel Macron, lundi 31 décembre.

Qu'ont pensé les personnalités politiques des vœux d'Emmanuel Macron ? Lundi 31 décembre après les seize minutes d'allocution télévisée pour cet exercice traditionnel de la Ve République, dans laquelle le chef de l'État a porté des vœux de "vérité", de "dignité" et "d'espoir" aux Français et tout particulièrement aux "gilets jaunes" qui perturbent son quinquennat, les réactions de la classe politique ont abondé.

Parmi l'opposition de gauche, les critiques sont unanimes. Jean-Luc Mélenchon a posté sur Twitter juste après la fin du discours : "On ne sait pas pourquoi mais tout ce qu'il dit tombe à plat.

Et quand on comprend, on préférerait ne pas avoir entendu. Quel lunaire donneur de leçons". Puis dans un second, le député chef de file de la France insoumise dénonce le "ridée de fumée" du "président des riches". Boris Vallaud, porte-parole du Parti socialiste, a de son côté parodié la parole du Président : "Débattons tous ensemble de la ligne que j'ai décidé tout seul de ne pas changer". Fabien Roussel, secrétaire national du PCF, déplore quant à lui un "président moralisateur qui va poursuivre ses réformes sans tenir compte des colères, des attentes de ceux qui aspirent tout simplement à vivre mieux".



LR critique un "texte sans émotion", Le Pen dénonce un président "pyromane"

À droite, Laurent Wauquiez, président du parti Les Républicains, ne s'était pas exprimé dans la foulée du discours. En revanche, la porte-parole Laurence Saillet estime qu'Emmanuel Macron "a récité un texte sans émotion, sans conviction et si loin de la réalité des Français". Selon elle, il s'agissait "d'un clip de campagne plus que la parole d'un homme d'État". Pour Éric Ciotti, député LR, ces vœux sont une "formidable critique" du bilan présidentiel : "Après avoir promis tout et son contraire, il enfonce des portes ouvertes et s'attaque aux Français".

Marine Le Pen, présidente du Rassemblement national, s'est contenté de deux tweets laconiques : "Ce Président est un imposteur. Et un pyromane". Pour Nicolas Dupont-Aignan, patron de Debout la France, ce discours montre qu'il faut s'attendre à un président "pire en 2019". L'une des critiques les plus dures provient de Florian Philippot, indigné par les propos d'Emmanuel Macron sur les "porte-voix d'une foule haineuse" lorsqu'il évoquait les responsables politiques soutenant les gilets jaunes. "Le mépris hallucinant qu'il a exprimé à l'égard des Gilets jaunes, les qualifiant de foule haineuse, est absolument scandaleux et irresponsable", a lancé le président des Patriotes.



"Excellente intervention", estime Alain Juppé

Pour trouver des réactions favorables, il faut regarder du côté de la majorité et de soutiens issus de la droite et du centre. "Excellente intervention du Président de la République. Dans la forme comme sur le fond. Le cap est donné. Bonne année à la France", a déclaré Alain Juppé. "Brillant, raisonnable, intelligent mais vraisemblablement décalé par rapport à la crise politique et sociale", tempère Dominique Bussereau, ex-LR et président de l'Assemblée des départements de France.

Stanislas Guerini, nouveau délégué général de La République en Marche, a constaté sur Twitter un "président de la République debout, offensif, qui croit dans notre pays, tel qu'il est, avec ses forces et ses faiblesses", tout en reprenant l'idée de "maîtrise de notre destin" répétée à la fin de l'allocution. "Intervention lucide et courageuse d' Emmanuel Macron pour 2019. Maintenant, retroussons nous les manches pour rebâtir ensemble la France", s'est aussi félicité Bruno Le Maire, ministre de l'Économie.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.