"Une trentaine" de djihadistes vont être libérés en 2019, selon Nicole Belloubet

"Une trentaine" de djihadistes vont être libérés en 2019, selon Nicole Belloubet
Nicole Belloubet à Paris, le 30 janvier 2019.

, publié le jeudi 31 janvier 2019 à 12h07

La ministre assure que ces détenus feront l'objet d'un suivi "extrêmement strict" à leur sortie de prison.

"Une trentaine" de détenus radicalisés vont sortir de prison en 2019 après avoir purgé leur peine en France, a assuré jeudi 31 janvier sur RTL, la Garde des Sceaux Nicole Belloubet. 


La ministre a démenti des chiffres plus élevés évoqués dernièrement. "J'ai entendu les chiffres les plus farfelus à l'Assemblée nationale hier, a-t-elle expliqué. Un député parlait d'une centaine, ce n'est pas le cas." Par ailleurs, ces individus ne seront pas relâchés sans surveillance. 

"Lorsque nous sommes face à des détenus de ce type, il y a une évaluation de leur dangerosité, il y a un placement dans un quartier étanche, a-t-elle précisé. À leur sortie, il y a évidemment un suivi extrêmement strict par les services de renseignement territoriaux."


En juin 2018, Nicole Belloubet avait indiqué qu'une vingtaine de "terroristes islamistes" allaient sortir de prison en 2018 et une trentaine de plus en 2019. Par ailleurs, "environ 450" détenus de droit commun, "radicalisés" par la suite, devaient être libérés avant la fin de l'année 2019, avait-elle précisé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.