Une réforme de la fiscalité locale esquissée en territoires minés

A lire aussi

Libération, publié le jeudi 23 novembre 2017 à 20h46

Devant les maires réunis en congrès jeudi, Emmanuel Macron est arrivé dans la peau du méchant, celui qui supprime la taxe d'habitation et veut obliger les élus à économiser 13 milliards d'euros dans les cinq ans à venir. Mais aussi avec des propositions moins déplaisantes dans son chapeau.

Taxe d'habitation :

«Je l'assume, la taxe d'habitation sera supprimée sur trois ans, en trois temps, pour 80 % de la population.» Pour Macron, c'est un impôt «injuste territorialement» et il le prouve : les ménages parisiens payent en moyenne 481 euros alors qu'en banlieue, le tarif peut aller jusqu'à 1 440 euros. Il est aussi «injuste socialement» : «Qu'on gagne deux ou cinq fois le smic, on paye la même taxe.» Cet impôt unanimement critiqué, «pourquoi le défendre ?» Pour…

Lire la suite sur Libération

 
0 commentaire - Une réforme de la fiscalité locale esquissée en territoires minés
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]