“Une forme de schizophrénie” : échange électrique entre Jordan Bardella et Mathilde Panot

“Une forme de schizophrénie” : échange électrique entre Jordan Bardella et Mathilde Panot©Capture BFMTV

publié le mardi 24 janvier 2023 à 23h00

Invités sur le plateau de BFMTV pour débattre sur la réforme des retraites mardi 24 janvier, la députée LFI Mathilde Panot et le président du RN Jordan Bardella ont eu un échange houleux à propos notamment du second tour de la présidentielle.

"Rappelez-moi parce que là, j’ai un moment d’amnésie "… La tension était plus palpable mardi 24 janvier au soir, entre Jordan Bardella et Mathilde Panot, et les mots échangés étaient durs. Le patron du Rassemblement national (RN), la cheffe de file des députés de la France insoumise (LFI) et le porte-parole du gouvernement Olivier Véran étaient invités sur le plateau de BFMTV pour débattre sur la réforme des retraites.



Alors que la députée LFI interpellait le porte-parole du gouvernement sur la question de l’emploi et du chômage, Jordan Bardella n’a pu s’empêcher de lui rappeler, non sans sarcasme, qu’elle avait appelé à voter Emmanuel Macron au second tour de l’élection présidentielle, en mai dernier.

Violente passe d’armes

“J’ai une question à vous poser parce que j’ai un petit trou de mémoire… Vous avez appelé à voter pour qui au second tour de l'élection présidentielle ?, a lancé le patron du RN à l’insoumise. Parce que je vous trouve très dure avec monsieur Véran ". Ignorant sa question, Mathilde Panot lui a alors reproché d’avoir lui-même voté avec la majorité la loi sur le pouvoir d’achat. Pas de quoi faire reculer Jordan Bardella. "Vous avez voté pour qui au second tour de l'élection présidentielle ?", a, à nouveau, interrogé le président du Rassemblement National.

Une insistance qui a finalement entraîné une réponse de Mathilde Panot : “Nous avons appelé à voter contre Marine Le Pen”. “Non mais c’est intéressant d’être à la fois très critique avec le bourreau social des Français qu’est monsieur Macron, six mois après avoir appelé à voter pour lui. Ça rappelle une forme de schizophrénie qui est, à mon avis, très saine à rappeler”, a alors raillé Jordan Bardella d’un ton sarcastique, sous les yeux des animateurs, mais aussi d’Olivier Véran, qui n’a pas souhaité s’immiscer dans ce débat pour “rattraper du temps de parole”. "Vous êtes les Tartuffe de l'opposition", a même lancé Jordan Bardella à la députée LFI.

Quelques instants plus tard, celui qui se considérait ce mardi soir comme “la seule force critique dans ce débat”, s'est adressé directement à Olivier Véran, lui lançant que la réforme des retraites présentée par le gouvernement est  “bâtie sur un mensonge”, avançant que le “système de retraites n’est pas en faillite”. Il a, durant le débat, également proposé un référendum sur la réforme des retraites. Quant à Mathilde Panot, elle a raillé une réforme qui selon elle est “anti femme. Le ministre lui-même l'admet", a-t-elle déclaré en référence aux propos de Franck Riester.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.