Une "déstabilisation" de l'Algérie entraînerait "une submersion migratoire", estime Bardella (RN)

Une "déstabilisation" de l'Algérie entraînerait "une submersion migratoire", estime Bardella (RN)
Jordan Bardella en meeting le 9 février 2019 à Saint-Ebremond-de-Bonfosse

AFP, publié le lundi 04 mars 2019 à 08h21

Jordan Bardella, la tête de liste du Rassemblement national pour les élections européennes, a estimé lundi qu'une "déstabilisation" de l'Algérie pourrait entraîner "une submersion migratoire sans précédent" sur l'Europe.

"Une déstabilisation du régime algérien entraînerait une submersion migratoire sans précédent sur l'Europe, donc c'est l'affaire de la France", s'est inquiété Jordan Bardella sur France 2, tout en soulignant qu'il fallait être "prudent" car "ce n'est pas le rôle de la France de prendre parti".

"Il y a des revendications légitimes de la jeunesse algérienne" mais qui pourraient "prendre des proportions sans précédent les prochaines semaines", a ajouté la tête de liste RN, en évoquant "les flux migratoires après la déstabilisation de la Syrie, de la Libye et des Printemps arabes".

Depuis plusieurs jours, les Algériens protestent contre la perspective du maintien à la tête du pays d'Abdelaziz Bouteflika, le  président de 82 ans, au pouvoir depuis vingt ans et affaibli depuis 2013 par les séquelles d'un AVC, qui s'est déclaré officiellement candidat dimanche.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.