Une défaillance du Falcon bloque une ministre en Jordanie

Une défaillance du Falcon bloque une ministre en Jordanie

6Medias, publié le mercredi 26 juillet 2017 à 19h33

C'est une anecdote qui a dû faire rire jaune Pierre de Villiers, l'ancien chef d'état-major des armées, qui a fini par démissionner après avoir remis en cause les économies soutenues par Emmanuel Macron.



Le 19 juillet dernier, lors de la passation de pouvoir entre lui et son successeur François Lecointre, la ministre des Armées était absente.

Non, Florence Parly n'a pas voulu sécher l'événement. Elle se serait simplement retrouvée bloquée en Jordanie. Selon Paris Match, les pneus du Falcon qui devait la ramener n'auraient pas résisté à la chaleur. Un comble quand on sait que Pierre de Villiers est en rogne contre le manque de moyens de l'armée bien qu'Emmanuel Macron tente de rassurer. "Je ne laisserai personne dire que tel ou tel choix budgétaire se fait aux dépens des forces, de votre quotidien, de votre sécurité, c'est faux !", avait déclaré le chef de l'Etat. Une position que suit logiquement Florence Parly qui malgré le pépin des pneus de son Falcon qui fait légèrement désordre continue à soutenir le point de vue du président. Elle maintenait dans le JDD que les annulations de crédit de 850 millions d'euros n'auraient "pas d'impact sur le fonctionnement des armées en 2017, notamment pour les militaires en opération".

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
302 commentaires - Une défaillance du Falcon bloque une ministre en Jordanie
  • avatar
    VOSGESPAT  (privé) -

    Encore un titre pour faire le buzz!!!!

  • A Argos25 : je ne savais pas que les pneus ne faisaient pas partie de la maintenance , c'est nouveau mais tout change ?

  • Ce n'est pas une annulation de crédit, mais un simple report de quelques mois, ce ne sont pas des crédits de fonctionnement mais des crédits d'investissements! la langue de bois journalistique ou sa méconnaissance des dossiers est ahurissante, c'est comme cela que se fabrique les fakes news

  • M Parly. Elle maintenait dans un média que les annulations de crédit de 850 millions d'euros n'auraient "pas d'impact sur le fonctionnement des armées en 2017, notamment pour les militaires en opération". Encore heureux! Mais cela n'est pas certain.

  • avatar
    gerard-paris  (privé) -

    Une ministre de plus ou de moins, nous n'aurions même pas vu la différence. Tellement ils ressemblent aux gouvernements précédents, des nullités qui ne pensent qu'a s'en mettre plein les poches.