ALERTE INFO
10:46 Finale du Mondial-2018 : 102 interpellations dont 90 gardes à vue à Paris (préfecture)

Une crèche à l'Assemblée nationale dès la rentrée prochaine

Une crèche à l'Assemblée nationale dès la rentrée prochaine
Un accueil pour enfants, le 30 juillet 2015 à Paris

Orange avec AFP, publié le lundi 19 mars 2018 à 12h45

Il y aura bien une crèche à l'Assemblée nationale l'an prochain. Le palais Bourbon va se doter d'une structure permettant d'accueillir une trentaine d'enfants dès septembre prochain, selon Le Parisien.

Le projet était dans les cartons depuis un bon moment mais ne faisait pas l'unanimité chez les députés.

Dans son édition du dimanche 18 mars, Le Parisien affirme qu'une crèche verra bien le jour à l'Assemblée nationale. Députés et membres du personnel du palais pourront laisser leurs bambins dans une salle dédiée à cet effet, qui devrait comprendre entre 30 et 40 places. Selon les informations du Parisien, l'étude commandée il y a quelques semaines à un cabinet indépendant est formelle : la naissance d'une crèche est nécessaire.



En décembre, les députés, leurs collaborateurs ainsi que le personnel de l'Assemblée avaient été consultés sur ce sujet. Le projet avait été lancé par le premier questeur, le député LREM Florian Bachelier, et l'élue de La France insoumise Clémentine Autain. "Cette crèche est destinée aux députés, aux fonctionnaires de l'Assemblée et aux collaborateurs des élus. Mais ce sont surtout ces derniers qui en auront le plus l'usage", a indiqué l'un des questeurs au Parisien. Cette précision visait à désamorcer les critiques, comme celle formulée par Aurore Bergé. "Les députés gagnent suffisamment bien leur vie pour trouver des solutions de garde", avait estimé la députée des Yvelines.

En 2013 déjà, l'ex-secrétaire d'État au numérique Axelle Lemaire avait déjà porté un projet similaire. À l'époque, elle avait proposé de transformer la buvette du palais Bourbon en crèche. Cette fois, le chois se porterait plutôt sur le très chic l'hôtel de Broglie, à quelques minutes de marche de l'Assemblée.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU