Une charte pour encadrer l'activité de Brigitte Macron en préparation

Une charte pour encadrer l'activité de Brigitte Macron en préparation
Emmanuel et Brigitte Macron en Sicile le 26 mai 2017.

Orange avec AFP, publié le dimanche 02 juillet 2017 à 13h30

Selon BFMTV, une charte va être rédigée par l'Élysée pour définir le rôle de la première dame, qui pourrait ressembler à celui de Michelle Obama.

Emmanuel Macron l'a répété à plusieurs reprises : son épouse aura un rôle officiel durant son quinquennat. Alors que le président plaide pour un "statut de la première dame ou du premier homme" afin de mettre fin à "une forme d'hypocrisie", le rôle de Brigitte Macron semble prendre forme.

En juin, le Journal du dimanche révélait que son statut serait fixé après le second tour des élections législatives, qui a eu lieu le 18 juin.

Samedi 1er juillet, BFMTV affirme qu'une charte va être rédigée par l'Élysée pour définir les contours officiels de son engagement. "Dans les faits, le rôle de la première dame pourrait s'apparenter à celui occupé pendant huit ans par Michelle Obama", avance la chaîne d'information. Alors que la première dame américaine avait fait de la lutte contre l'obésité son combat, l'épouse du chef d'État français a déjà indiqué sa volonté de travailler sur les questions d'éducation et d'handicap.



Brigitte Macron n'a néanmoins pas attendu la rédaction d'une charte pour s'activer. Outre les apparitions publiques et les rendez-vous officiels, toujours préparés avec le chef du protocole ou le conseiller diplomatique, l'ex-enseignante multiplie les rencontres. Cette semaine, elle s'est notamment rendue à l'hôpital Gustave Roussy, dans le Val-de-Marne. Elle a également déjà rendu visite aux ministres qui pourraient l'aider dans ses projets, comme Françoise Nyssen, la ministre de la culture, et Sophie Cluzel, secrétaire d'État chargée des personnes handicapées. Elle devrait également prochainement rencontrer le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer.

Pour l'aider à assurer le job, Brigitte Macron dispose d'un directeur de cabinet, Pierre-Olivier Costa, et bientôt de deux assistants. Dix personnes sur les 75 que composent le service courrier de l'Élysée sont par ailleurs chargées de traiter les courriers qu'elle reçoit, a révélé cette semaine RTL. La première dame est en effet très populaire, bien plus que ses prédécesseures, puisqu'elle reçoit entre 200 et 250 lettres par jour. À titre de comparaison, Carla Bruni-Sarkozy en recevait quotidiennement une trentaine et Valérie Trierweiler entre quinze et vingt, selon les confidences de M. Costa au Parisien.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
345 commentaires - Une charte pour encadrer l'activité de Brigitte Macron en préparation
  • Ben voyons elle pourrait s'assurer que dans les maisons de retraite on n'est pas maltraité, je peux envoyé des photos de la crasse que les patients subissent .... jusqu'à la fin de leur vie.

  • ce n'est pas la premiére dame :arrêtez messieurs les journalistes de la définir comme telle

  • Pour ceux qui ont voté MACRON, c'est pour Monsieur et non Madame

  • Alors là ,mon cousin ,méfions nous :compte tenu de la notion ( consacrée dans notre bon royaume de France depuis les Capétiens ) de primogéniture masculine impossible avec notre empereur actuellement (presque ) autodésigné faute de concurrents sérieux ou anesthésiés ,méfions nous qu'il ne cherche avec sa Maman à contourner la ...loi salique par un subterfuge vicieux (pouvant ,pourquoi pas faire intervenir .............la G P A !!!).

  • Mais de qui se moque t-on ? Eh oui il y a urgence à freiner les dépenses publiques mais on ne trouve pas mieux que pour y parvenir
    il faut geler le salaire des fonctionnaires, seuls responsables du déficit public avec pour certains un salaire de 1 300 euros par mois.
    Mme Macron veut s'investir.... qu'elle fasse sans avoir autant de collaborateurs à rémunérer sur le budget de l'état. Et compte tenu
    du contexte économique et social, il n'y a pas urgence à s'occuper de son cas...