Un sans-papiers condamné à la prison malgré l'absence d'un interprète parlant son dialecte

Un sans-papiers condamné à la prison malgré l'absence d'un interprète parlant son dialecte
Manifestation de soutien à Fodé-Moussa Camara, le 4 mai devant le tribunal de Lyon.

Libération, publié le mardi 12 juin 2018 à 19h00

Début d'audience surréaliste au tribunal correctionnel de Lyon ce mardi après-midi, lors de la comparution de Fodé-Moussa Camara, Guinéen homosexuel de 29 ans, sans-papiers, incarcéré à la prison de Corbas. Le 3 mai, il avait refusé d'embarquer dans le vol destiné à l'expulser vers Conakry, par peur de représailles dans son pays d'origine. Le lendemain, avant que son jugement ne soit renvoyé, son avocate, Me Florence Alligier, avait requis la présence d'un traducteur, arguant que son client ne comprenait que partiellement le français. Ce mardi, une interprète, convoquée par le tribunal, s'avance à la barre. Elle prête serment, vient se placer aux côtés du prévenu. Fodé-Moussa Camara parle un dialecte guinéen, le soussou, elle s'adresse à lui en bambara, en

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.