Un policier refuse de serrer la main de Hollande et Valls

Un policier refuse de serrer la main de Hollande et Valls©Le Point.fr

Le Point.fr, publié le vendredi 17 juin 2016 à 16h21

La cérémonie d'hommage au couple de policiers assassinés à leur domicile de Magnanville, Jean-Baptiste Salvaing et Jessica Schneider, ne s'est pas déroulée comme prévu pour les deux têtes de l'exécutif. Après avoir livré un discours dans lequel il a salué l'engagement des forces de l'ordre, François Hollande - accompagné de Manuel Valls et de Bernard Cazeneuve - est allé serrer quelques mains d'agents et de personnalités.

Mais l'un des gardiens de la paix a clairement refusé la main du chef de l'État puis de celle du Premier ministre.

Le moment a été immortalisé par une caméra de France 2. Dans un premier temps, François Hollande passe son chemin. Puis, à l'arrière-plan, quand Manuel Valls se présente à lui, le policier se tient droit comme un i et refuse de nouveau la main tendue, faisant "non" de la tête. Le Premier ministre s'arrête, se met face au fonctionnaire, et les deux échangent ensuite des mots.



Ce geste marquant, le policier l'a assumé quelques instants plus tard devant des journalistes de TF1 et France 2. Il leur a confié avoir voulu protester contre "les problèmes" et le "manque de moyens" dans la police. "Il y a trop de problèmes dans la police, on en a ras le bol", s'est-il justifié, détaillant qu'"à Mantes-la-Jolie nous avons 3 véhicules pour 40 policiers". L'agent a réclamé "des actes" au gouvernement et a regretté que le Premier ministre soit parti sans écouter la fin de son explication.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU