Politique

Un député se paye le ministre de la Justice en chanson en pleine Assemblée

L’ambiance était tendue à l’Assemblée, lundi 3 juillet, alors que le ministre de la Justice défendait un projet de loi. Ce qui n’a pas empêché Ugo Bernalicis de pousser la chansonnette, selon le tweet du député LFI.

Le député LFI Ugo Bernalicis a donné de la voix, lundi 3 juillet. Alors qu’Éric Dupond-Moretti défendait à l’Assemblée son projet de loi de programmation de la Justice, l’élu de gauche a voulu mettre en avant la grève nationale des greffiers au sein de l’hémicycle, comme le montre la séquence partagée sur le compte Twitter du député.

Ugo Bernalicis l’a cependant fait de manière originale, en faisant directement référence à la vie personnelle du ministre. "Regarde-moi, je ne sais plus comment aimer mon boulot de greffier", le député a entonné ces quelques mots sur l’air d’une chanson d’Isabelle Boulay, la compagne d’Éric Dupond-Moretti, comme le rappelle le Huffington Post, afin de défendre tant bien que mal une motion de rejet global du texte défendu par le garde des Sceaux.

La réponse cinglante d’Éric Dupond-Moretti

"Les greffier.e.s sont les oubliés de votre enchaînement de bricolage", a martelé Ugo Bernalicis dans l’hémicycle, propos qu’il a repris ensuite sur Twitter. "Pourtant ce sont eux qui permettent de faire tourner l’organisation judiciaire correctement", a-t-il poursuivi.

"Je savais que vous parliez mal, que vous pensiez mal, je viens de découvrir que vous chantiez mal aussi", s’est empressé de répondre Éric Dupond-Moretti à son opposant. Le projet de loi du ministre est discuté à l’Assemblée dans un contexte tendu, entre les émeutes qui sévissent depuis la mort de Nahel, le 27 juin, et un bilan "bien insuffisant et bien laborieux", selon l’UNSA Services judiciaires, la CGT des chancelleries et services judiciaires, SDGF-FO et la CFFT Interco Justice dans un communiqué commun.

publié le 4 juillet à 09h31, Orange avec 6Medias

Liens commerciaux