Un député accuse François de Rugy d'empêcher le FN de former un groupe parlementaire

Un député accuse François de Rugy d'empêcher le FN de former un groupe parlementaire
Sébastien Chenu à Henin-Beaumont le 19 juin 2017.

Orange avec AFP, publié le jeudi 17 août 2017 à 15h10

Le député FN Sébastien Chenu a estimé jeudi 17 août que le Front national ne pouvait pas former de groupe parlementaire à cause de François de Rugy. Malgré le soutien de près de trois millions d'électeurs au premier tour des législatives, le parti d'extrême-droite n'a réussi à envoyer que 8 députés au Palais Bourbon...

Loin des 15 élus nécessaires pour former un groupe. Mais il suffirait d'un tout petit geste du président de l'Assemblée nationale pour contourner le problème, assure Sébastien Chenu.

En jouant avec les alliances, le Front national pourrait réunir 10 députés sous sa bannière. Il ne resterait alors plus qu'à abaisser le seuil nécessaire pour que le FN puisse former son groupe. "On aimerait ne pas être méprisés par le président de l'Assemblée nationale. On a bien compris qu'il ne souhaitait pas qu'on puisse se former en groupe. Pourquoi ? Que redoute-t-il, d'ailleurs ?", a déclaré Sébastien Chenu sur France Inter. Le député a précisé à Europe 1 sa pensée, rappelant que l'ancien président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone avait abaissé le seuil de 30 à 15 "pour que les communistes et les verts puissent faire des groupes."


François de Rugy "avait déclaré qu'il solliciterait des modifications des groupes de toutes les sensibilités politiques, donc je m'étais dit 'génial', et en fait, il a rétropédalé en sollicitant seulement les groupes politiques", explique Sébastien Chenu."Ç'aurait été un signal vraiment moderne, audacieux et intelligent. Mais François de Rugy n'a pas donné suite". Le député a de quoi être dépité, puisqu'il aurait obtenu, selon lui, un "accord verbal" de Nicolas Dupont-Aignan et de Jacques Bompard pour former un groupe.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU