Un accord LR/FN ? "Marine Le Pen cherche une bouée de sauvetage, elle est totalement coulée", dénonce Nadine Morano

Un accord LR/FN ? "Marine Le Pen cherche une bouée de sauvetage, elle est totalement coulée", dénonce Nadine Morano
Nadine Morano devant le siège des Républicains le 2 mai 2017.
A lire aussi

Orange avec AFP, publié le lundi 20 novembre 2017 à 18h11

POLITIQUE. La présidente du Front national a suggéré dimanche au probable prochain président des Républicains Laurent Wauquiez de "sortir de l'ambiguïté" et de lui "proposer une alliance politique".

Une "main tendue" que refuse de saisir l'eurodéputée Nadine Morano.

"Quand j'entends le discours de Laurent Wauquiez aujourd'hui je me dis après tout s'il est sincère, compte tenu des propos qu'il tient, il devrait aller jusqu'à proposer une alliance politique"", a déclaré dimanche 19 nobembre MArine Le Pen lors du Grand Jury de RTL/Le Figaro/LCI."Je lui demande de sortir de cette ambiguïté", a-t-elle ajouté.

Si le grand favori à l'élection à la présidence des Républicains n'a pas réagi publiquement à cet appel du pied, Nadine Morano en revanche si. "Tout cela n'est pas sérieux. Marine Le Pen cherche une bouée de sauvetage. Vous avez vu à quel point depuis les élections présidentielles, et le débat désastreux qu'elle a eu face à Emmanuel Macron, elle est totalement coulée", a déploré l'eurodéputée et conseillère régionale LR de Lorraine au micro de RMC lundi 20 novembre.



"Dans quelle langue allons nous le dire sur toutes les chaînes de télé et de radio qu'il n'est pas pour nous question d'alliance avec le Front national", a-t-elle insisté. "Dans ma famille politique, personne n'est favorable à la sortie de l'euro", a-t-elle argué à titre d'exemple. "Marine Le Pen ne sait pas elle-même si elle pour ou contre la sortie de l'euro", a-t-elle par ailleurs ajouté.

Assurant qu'elle combat le FN "par les idées et non par le mépris", Nadine Morano assure que LR s'attelle à reconquérir les électeurs du FN, parmi lesquels une grande partie "ne croyaient pas à une victoire de Marine Le Pen, mais ne voulaient pas voter pour Emmanuel Macron". "Marine Le Pen a fait la démonstration par elle-même qu'elle n'est pas en capacité de gouverner. Le FN n'est pas un parti de gouvernement, c'est un parti de contestation", a-t-elle encore fustigé.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
66 commentaires - Un accord LR/FN ? "Marine Le Pen cherche une bouée de sauvetage, elle est totalement coulée", dénonce Nadine Morano
  • De toute façon à long terme il faut sortir de cette Europe

  • Mme Morano,vous et vos comparse,arrêtez donc de manger a tout les râteliers,vous êtes la honte de la France!

  • Morano, Wauquiez, Le Pen, et même De Gaulle (disparu il y a près d'un demi siècle!!!), quelle salade indigeste.... Ouf, il y a Macron pour nous rappeler que nous sommes au 21ème siècle et que la France est en marche...en avant

    en marche arriere plutot arretez votre baratin nauseabond !

  • MORANO, LE PEN, qui est la plus coulée ?

  • Pas d'alliance avec le FN, exclusion des membres du LR favorables à une ouverture vers la REM, les fidèles de Wauquiez vont se sentir bien seuls et ils leur sera bien difficile de trouver une place dans l'échiquier politique actuel. Quant à leur ligne politique !!! la définir et l'expliquer va relever de l'exploit.

    Les L.R. vont se sentir seuls vous dites....!!!!! Patientez jusqu'aux prochaines élections et vous verrez que la fibre Gaulliste est toujours d'actualité....

    integre totalement d'accord en plus LR a résisté ils ont quand même 130 élus a l'assemblée personne a fait mieux dans les autres partis et je viens de lire que Macron va faire des réunions en petit comité évidement en individuel pour les Européennes avec Mélanchon, Le Pen et bayrou y a pas LR et tant mieux il a peur il cherche des alliances ? Macron veut les acheter...