Trump sur le Bataclan : François Hollande dénonce "des propos et des mimiques insupportables"

Trump sur le Bataclan : François Hollande dénonce "des propos et des mimiques insupportables"
François Hollande, à Paris, le 28 novembre 2017.

Orange avec AFP, publié le dimanche 06 mai 2018 à 21h37

L'ancien président estime qu'"une étape a été franchie" après les propos polémiques du président américain sur les attentats du 13 novembre 2015.

Les "propos et même les mimiques sont insupportables, elles sont indécentes et indignes d'un président américain, insupportables pour les victimes, pour leurs proches, pour les familles auxquelles je pense aujourd'hui", a réagi François Hollande sur BFM-TV en rappelant qu'il était "en situation en 2015 de voir le drame".

"Je savais qu'il était capable de beaucoup de débordements, de dérapages et d'insultes. Mais là une étape a été franchie", dénonce l'ancien président de la République, interrogé par France 2. "Cela ajoute de l'indécence à l'indélicatesse vis-à-vis des victimes", regrette-t-il encore

"Nous sommes amis avec le peuple américain, mais il est difficile de l'être avec Donald Trump"

"Je n'ai pas à juger du comportement de la France, la France a réagi. Il s'agit d'abord du comportement de Donald Trump", estime François Hollande, alors qu'Emmanuel Macron, lui, n'a pas encore fait de commentaire.



"Moi j'ai considéré que c'était à moi de le faire compte tenu de ce qui s'était passé le 13 novembre, compte tenu de mes responsabilités à ce moment-là et de la douleur des victimes", a-t-il ajouté.

La "diplomatie consiste à avoir des relations d'État à État, mais il n'y a pas besoin d'y mettre de l'amitié, encore moins avec Donald Trump", a ajouté l'ancien président, dans une pique adressée à son successeur Emmanuel Macron.

"Nous sommes amis avec le peuple américain, mais il est difficile de l'être encore avec Donald Trump", a conclut l'ancien président français.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU