"Tout raser" : la solution radicale de Manuel Valls pour Marseille

"Tout raser" : la solution radicale de Manuel Valls pour Marseille©Panoramic

publié le jeudi 02 septembre 2021 à 08h45

L'ancien Premier ministre de François Hollande n'y va pas par quatre chemins. Il estime qu'il faut "tout raser, tout repeupler autrement" dans certains quartiers de Marseille, a-t-il déclaré mercredi sur RMC. Emmanuel Macron et sa ministre Nadia lui ont répondu en fin de journée.

Alors qu'Emmanuel Macron est à Marseille jusqu'à vendredi pour présenter son plan massif de plusieurs centaines de millions d'euros pour la ville, minée par des problèmes de sécurité, de drogue et de logement, l'ancien Premier ministre Manuel Valls a commenté la visite présidentielle au micro de RMC, mercredi 1er septembre. Pour lui, une chose est sûre, "il faut tout reprendre à zéro. Les quartiers sont (...) marqués évidemment par la pauvreté, les inégalités, la violence et l'insécurité". Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il ne mâche pas ses mots : "Là-bas, il faut tout raser, il faut tout reconstruire, il faut repeupler autrement ces quartiers, mais ça demande une volonté et une grande puissance de l'Etat", précise le candidat malheureux à la mairie de Barcelone en 2019.



De retour en France après avoir quitté son poste de conseiller municipal de la capitale de la Catalogne, mardi 31 août, Manuel Valls dit revoir "les mêmes images, les mêmes comités interministériels présidés par Jean-Marc Ayrault dès 2012-2013, par [lui-même]." S'il reconnaît un "échec collectif dans une ville qui est belle, une des grandes capitales du Sud", il assure que "certaines actions (décidées à l'époque, NDLR) ne trouvent leurs traductions que seulement maintenant".

"Même quand vous rasez une cité, il faut reloger les gens"




Nadia Hai, ministre déléguée chargée de la Ville, a rétorqué à Manuel Valls mercredi soir sur BFMTV, ainsi que sur Twitter. Emmanuel Macron lui-même n'a pas manqué d'adresser une réponse cinglante à Manuel Valls. Il a été "un ministre de l'Intérieur et un Premier ministre très engagé, il a apporté aussi des réponses et s'est engagé, y compris dans cette ville", a dans un premier temps concédé le président de la République depuis les quartiers nord de Marseille, notant même que Manuel Valls "a une vision des choses". "Je pense qu'il a raison dans certaines cités, mais il y a des cités pour lesquelles la réponse doit être différente", a-t-il toutefois tempéré. Et d'ajouter : "De toute façon, même quand vous rasez une cité, il faut reloger les gens."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.