Tous les Français doivent pouvoir "vivre leur foi dans la paix et sans crainte", affirme Emmanuel Macron

Tous les Français doivent pouvoir "vivre leur foi dans la paix et sans crainte", affirme Emmanuel Macron
Le président Emmanuel Macron à l'Elysée, en avril 2020.

, publié le samedi 31 octobre 2020 à 11h00

Le président s'est entretenu avec le pape François au lendemain de l'attaque au couteau qui s'est produite dans une basilique de Nice. 

Emmanuel Macron s'est entretenu vendredi avec le pape François, "au moment où les catholiques de France ont été si violemment blessés et les Français dans leur ensemble choqués" par l'attaque au couteau dans la basilique Notre-Dame de l'Assomption de Nice qui a fait trois morts. 



Le président lui a "affirmé qu'il continuerait de lutter sans relâche contre l'extrémisme afin que tous les Français puissent vivre leur foi dans la paix et sans crainte", a indiqué l'Elysée. "Le Pape a exprimé en retour son soutien fraternel aux Français", a ajouté la présidence.

Les deux dirigeants partagent une "convergence de vue totale" sur "le rejet absolu du terrorisme et de l'idéologie de la haine qui divise, tue et met en péril la paix" ainsi que sur l'importance du dialogue entre les religions.

Le Vatican avait condamné dès jeudi l'attaque. "C'est un moment de douleur dans une période de confusion. Le terrorisme et la violence ne peuvent jamais être acceptés", écrivait le porte-parole du Vatican dans un communiqué, précisant que le pape "priait pour les victimes et leurs proches, pour que cesse la violence, pour que l'on puisse de nouveau nous regarder comme des frères et soeurs et non pas comme des ennemis, pour que le peuple français bien-aimé puisse réagir uni au mal avec le bien".


Le gouvernement a décidé de renforcer les mesures de sécurité autour des lieux de cultes chrétiens pour ce week-end de la Toussaint.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.