Taxes : un grand ménage de printemps ?

Taxes : un grand ménage de printemps ?©MAXPPP

franceinfo, publié le lundi 23 avril 2018 à 22h45

Taxe de balayage, sur les éoliennes maritimes, le sucre, sur l'or de Guyane et même la taxe abri de jardin : la France est la spécialiste des petites taxes. Le gouvernement va en supprimer certaines progressivement. Selon le dernier recensement, il en existe deux à quatre fois plus que chez nos voisins : 192, qui rapportent moins de 120 millions d'euros par an. Dans son dernier rapport annuel, la Cour des comptes dénonçait déjà des "impôts inadaptés", au "coût de gestion exorbitant" et "à faible rendement".

Des taxes indispensables pour certains organismes

Problème : ces taxes représentent des financements parfois importants pour de nombreux organismes. Par exemple, la taxe sur les passagers maritimes représente 3 millions d'euros pour le Conservatoire du littoral. Également

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.